/>

Ben Ali, Moubarak : la fausse bonne idée des “avoirs gelés”

Rédigé par maximus (24actu) le 15 février 2011.

Personne ne pleurera les tyrans tombés en Tunisie et en Egypte après des décennies d’autoritarismes et de vols. Pourtant en préparant le gel des avoirs des deux despotes arabes, la justice internationale risque de donner de bonnes raisons aux dictateurs de s’accrocher à leur trône et de museler les protestataires.


Pourquoi les dictateurs ne quittent que très rarement le pouvoir de leur simple fait ? S’il existe une réelle ivresse du pouvoir, on ne peut occulter des raisons plus prosaïques pour se maintenir au sommet… L’argent !


Le premier enjeu des dictateurs (et autres “présidents démocratiques” d’operette) est d’assurer l’avenir matériel de leur famille. Rassurer les sortants sur ce point crucial est un préalable incontournable pour instaurer l’alternance dans des pays fragiles.


D’où les idées et initiatives prises notamment par les Nations unies pour assurer un train de vie confortable aux anciens présidents acceptant les règles du jeu démocratique et cédant le pouvoir au terme d’élections perdues.


Les récents exemples tunisiens et égyptiens sont aux antipodes de ces bonnes pratiques que tente de mettre en place la communauté internationale. Moins de 24 heures après avoir été renversés, les deux dictateurs ont vu leurs avoirs gelés en Suisse et des enquêtes lancées un peu partout dans le monde.


Les fonds de Moubarak et Ben Ali ont bel et bien été détournés, cela ne fait aucun doute. Dans le meilleur des mondes ils devraient être restitués aux peuples spoliés…


Sauf que l’on ne vit pas dans le meilleur des mondes et que ces gels d’avoirs (et éventuellement les poursuites judiciaires auxquelles on peut s’attendre dans les jours et semaines à venir) vont avoir pour effet pervers de radicaliser les régimes qui se sentent menacés.


Hosni Moubarak et Ben Ali auraient sans doute pu frapper plus fort encore et faire couler d’avantage de sang avant de plier… ou pas. Mieux vaut tenter la stratégie du pire et du chaos que de savoir qu’on finira sa vie derrière des barreaux avec sa famille ruinée… Combien de morts ont été épargnés par leurs départs “pacifiques” ?


Gel des avoirs des chefs d’Etat déchus… Une autre fausse bonne idée qui à coups de bons sentiments et de manque de vision va favoriser les dictatures et les répressions dans le monde.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. […] This post was mentioned on Twitter by THE IDEA AGENCY, 24heuresactu.com. 24heuresactu.com said: Ben Ali, Moubarak : la fausse bonne idée des "avoirs gelés" http://is.gd/tufgcz […]

  2. […] Ali, Moubarak : « avoirs gelés », une fausse bonne idée ? C’est, en tout cas, ce pense Maximus de 24act.com : « Gel des avoirs des chefs d’Etat déchus… Une autre fausse bonne idée qui à coups de bons […]

  3. KPM dit :

    Ben Ali ne s'est pas gêne pour faire couler le sang : balles policières d'abord, militaires ensuite (ce qui a échoue du fait du seul refus de l'armée d'obeir à de tels ordres) et enfin chaos organisé avec pillages et exactions. Des bombes étaient même prévues.

    Je ne vois pas vraiment comment il aurait pu faire pire. En lâchant une bombe atomique confectionnée par ses propres mains peut-être ?

    De plus, la principale raison de la chute de Ben Ali est le détournement et le racket organises par sa famille. Renoncer à récupérer ces sommes serait pour le moins étonnant. Un ministre qui proposerait une telle chose aujourd'hui se ferait presque lapider.

  4. je doute donc je sui dit :

    Mais quel baratin cette analyse à la con …..

Laisser un commentaire