/>

Dominique Strauss-kahn se prend une gauche dans les sondages

Rédigé par lateigne (24actu) le 15 février 2011.

Le parti socialiste va-t-il s’éviter le psychodrame de 2007, lorsque gavé de sondages favorables les militants avaient plébiscité une Ségolène Royale honnie de l’appareil PS et que beaucoup au sein du parti n’estimaient pas taillé pour la fonction présidentielle ?


L’histoire semblait pourtant devoir se répéter avec l’éclosion surprise du patron du FMI, qui caracolait depuis plusieurs mois de façon insolente lors de toutes les enquêtes d’opinion, mais que les militants socialistes considèrent trop “libéral”.


Avec l’appui d’Anne Sinclair, Dominique Strauss-Kahn préparait d’ailleurs son come back en vedette américaine… faisant de la  même oublier son absence de la scène politique française depuis près de dix ans et son côté bling-bling à faire rougir Nicolas Sarkozy…


Sauf que voilà, la belle machine sondagière qui devait conduire DSK jusqu’à l’Elysée s’est enrayée au plus mauvais moment. Sa popularité prend une giffle dans le dernier sondage Ipsos (-7 points) et pousse à se poser quelques questions.


Si Dominique Strauss-Kahn était un candidat attirant pour nombre de sondés, c’est avant tout parce qu’il a eu la chance de ne pas être mêlé à la farce d’opposition à laquelle s’est adonnée consciencieusement le parti socialiste.


Loin de Paris et des querelles de la rue Solférino, DSK apparaissait comme un homme neuf… qui avait en outre le mérite de ne pas s’exprimer… Dès lors que son attachée de presse de femme l’a lancé dans le grand bain, l’homme de Washington a perdu de sa magie.


DSK, un feu de paille médiatique qui non seulement ne tiendra pas une campagne présidentielle, mais a toutes les chances de s’essouffler dès la pré-campagne des primaires socialsites.


Resteront alors les deux vrais candidats du PS : Martine Aubry et François Hollande… Ce dernier est sans doute celui dont Nicolas Sarkozy devra le plus se méfier… mais nous y reviendrons.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. tianes dit :

    J'ai voté front de Gauche aux législatives mais j'hésitais pour 2012. Besoin face à M. Le Penn un vote à la fois porteur et utile.

    DSK au FMI … pas très convaincant comme homme de gauche.

    Les Verts? ce sont les seuls à porter un programme transparent: réduction des hauts salaires et minima social. A ce sujet ils ont déjà proposé aux législatives un revenu de base ou allocation universelle, défendue en allemagne, en Belgique, à l'oeuvre en Alaska , initié pour les catégories les plus faibles avec le succès que l'on sait au Brésil.

    Bref c'est la seule option réaliste à la fois libérale et sociale pour faire face au chômage de masse , à la précarité, aux emplois partiels, aux retraites condamnées dans l'avenir, aux difficultés des PME aux charges trop lourdes.

    Or hier Eva Joly a dit que les Verts voteraient pour DSK. Cette femme et honnête et intelligente ,je fais confiance à son jugement. Elle estime que le FMI n'est pas DSK et que lui a une marge de manoeuvre limitée en son sein. Je pense qu'elle a raison et que c'est le seul capable de déboulonner notre actuel gouvernement. Revoyez l'entretien de DSK sur France 2 de 2009, il est en accord avec l'idée d'imposer plus le capital et de régulariser la finance. Lui seul à la carrutre de mon point de vue pour mener à bien des réformes en profondeur.

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Xav, 24heuresactu.com. 24heuresactu.com said: Dominique Strauss-kahn se prend une gauche dans les sondages http://is.gd/UicYlD […]

Laisser un commentaire