Guérini & co : la mafia socialiste de Marseille ?

Les éléments à charge s’accumulent à l’encontre de Jean-Noël Guérini, le président socialiste du conseil général des Bouches du Rhône soupçonné avec d’autres barons socialistes marseillais de corruption.


Nouvel épisode dans la saga du système Guérini qui jette un flot de soupçon sur la gestion socialiste dans les Bouches du Rhône et dans la région Paca (dirigée par Michel Vauzelle) : des écoutes téléphoniques démontrent qu’Alexandre Guérini, que la justice soupçonne d’être la pièce-maitresse d’un véritable réseau de corruption à Marseille, a bénéficié du soutien actif de son frère Jean-Noël.


Pas l’ombre d’un doute. Alexandre Guérini, le principal suspect dans l’enquête sur diverses malversations et utilisations frauduleuses de fonds publics à Marseille, a bien utilisé le soutien de son président de conseil général de frère pour faire “avancer” ses affaires.


Des révélations plus qu’embarrassantes pour le parti socialiste, qui fragilise sa posture d’intégrité. Les agissements d’un certain nombre de barons socialistes dans la région Paca posent plus que des questions. Elles soulèvent un véritable scandale.


Pour rappel, Alexandre Guérini a été mis en examen et écroué début décembre pour blanchiment, abus de biens sociaux, détournements de fonds et de biens publics, recels, corruption active et détention de munitions dans une affaire de fraudes présumées aux marchés publics.


Jusqu’à présent, son frère Jean-Noël avait toujours assuré être resté en-dehors de ses affaires… Les enregistrements versés au dossier mettent sérieusement à mal cette version.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

8 réactions à “Guérini & co : la mafia socialiste de Marseille ?”

  1. Un détail savoureux dans cette affaire : Après la démission en janvier 2011 de DUMONTEL, chef de Cabinet de CASELLI Prés du Conseil Général des Bouches du Rhône mis en garde à vue avant d'être relaché, un gros calibre a été appelé à la rescousse par ce même CASELLI pour "redresser la situation" (selon les propres termes des élus socialistes), ce gros calibre c'est Jean Paul Giraud. GIRAUD ! Archi connu dans le milieu des « affaires » en Isère ! Ex CERES de JP Chevènement. Eminence grise de l’ancien Maire socialiste JF DELAHAIS, négociait tous les marchés «truqués » par la Mairie socialiste de St EGREVE 38, dans les années 1980 – 1990. Aucun marché ne pouvait être traité sur la ville sans son aval. Que ce soit avec la SADI, Sté mixte Aménagement de l'Isère, ou la SACEMISE société mixte d’aménagement pour la ZAC de FIANCEY, ou n’importe quel marché d’études, de travaux ou de fournitures sur la zone, tout passait par lui et le délégué régional de la célèbre mafia URBATECHNIC GRACCO, alors pompe à finances du PS, avec bien sûr le « PIZZO » incontournable. Tout en grenouillant dans les circuits financiers de la politique, il a réussi à s’infiltrer partout où il y avait beaucoup de fric du public en circulation, Compagnie de Chauffage, GEG électricité gaz de Grenoble, et même à se faire élire au Conseil Général. Au CG 38 il avait pour Président VALLINI, ex porte serviette du Vice-Président du CG 38, Christian NUCCI, lui-même ex-président du célèbre Carrefour du développement et toujours Maire de BEAUREPAIRE. « Famille » quand tu nous tiens …. Pourquoi là il y avait du fric ? Il faut savoir qu'avec l'argent de la régie d'électricité GEG GRENOBLE, il a financé la MNEF, la MNEF, scandale où sont mouillés de nombreux socialistes à commencer par DSK

    Heureusement pour l'Isère, GIRAUD a été battu aux dernières cantonales. Sur GRENOBLE, il était grillé. Il avait donc retrouvé sa terre natale à MARSEILLE sous la protection de « CASELLI », son nouveau « parrain ». Avec un tel merdier sur la MPM, GIRAUD Chef de Cabinet, on ne pouvait pas trouver mieux. Qui mieux que lui pour s’occuper de recycler les déchets et ordures de la politique qui ne manquent pas une occasion de se répandre sur le vieux Port.

    Jean Paul GIRAUD, pour redresser la situation !!! On aura tout vu ….

  2. Dernier détail qui donne une idée de la valeur de l'individu recruté comme chef de cabinet pour "redresser la situation" du CG des Bouches du Rhône avec l'affaire GUERINI : Une des secrétaires grenobloises de ce Jean Paul Giraud, ne le supportait particulièrement pas, et pour cause. C'était un pétomane odorifère qui n'avait aucune envie de se retenir, y compris dans les bureaux avec ses obligées secrétaires. Le pire, c'est qu'en plus de son comportement grossier et vulgaire, il était autoritaire et facho. Il se la pétait, pétait sans arrêt, et les secrétaires ne pouvaient pas l'envoyer chier. Il l'aurait mal pris. Tout ce que je souhaite, c'est qu'il pète beaucoup à Marseille, pour que ça sente encore plus mauvais pour le clan SOCIALO-GUERINISTE

    En tous les cas il parait qu’il y a beaucoup de français musulmans qui votent socialiste dans certains quartiers de Marseille. Etonnant ces musulmans. Ils ne mangent pas de porcs et ils votent pour eux

  3. ERRATUM – Dans les deux commentaires que j'ai laissés précédemment, il y a une boulette. Jean Paul Giraud a bien été nommé Chef de Cabinet par CASELLI pour redresser les affaires de la MPM et non au Conseil Général évidemment (CASELLI est bien sûr Président de la MPM Cté Marseille Provence Métropole et non du Conseil Général)

  4. Bande de C***, que connaissez vous de cette affaire,à part lire une presse comme la Provence qui est tenu par la droite et connaissez-vous les GUERINI ? non, alors laissez faire la justice, dans quelques mois on en reparlera !

    Petite infos,Jean-Noël Guérini suite à l’article paru dans « Aujourd’hui en France » à fait cette déclaration :

    « Une fois de plus, un article publié ce mardi 15 février, en page 14 d’« Aujourd’hui en France », repris par de nombreux médias rend publics des éléments d’une instruction judiciaire en cours, au mépris du secret de l’instruction et de la présomption d’innocence.

    Alors que j’ai écrit au Procureur de la République de Marseille il y a plusieurs semaines pour lui demander de prendre toutes les mesures pour que cette affaire cesse d’être exploitée publiquement grâce à des fuites difficilement explicables, je remarque qu’aucune mesure n’a été prise pour que l’instruction judiciaire puisse enfin se dérouler normalement et sereinement.

    Je constate qu’une nouvelle fois, des écoutes téléphoniques, dont on nous dit qu’elles viennent « tout juste d’être versées au dossier », sont sorties de leur contexte et publiées sans aucune précaution, ni vérification.

    Je souligne que Michel Tonon, maire de Salon de Provence et Président de l’Agglopôle a catégoriquement démenti une quelconque intervention de ma part dans ce dossier et il a apporté des précisions sur le fond qui démontrent incontestablement ses propos. De même, le directeur général des services de l’Agglopôle a confirmé qu’à aucun moment, je ne suis intervenu dans ce dossier au profit de mon frère.

    Je le répète, en ce qui me concerne je ne me suis jamais mêlé de cette affaire, ni de près, ni de loin.

    Je regrette les approximations et les amalgames relayés par la presse.

    Je note également que Mme Violette Lazard, journaliste au « Parisien », avait déjà dans un article publié le 3 février, avait annoncé, à tort, la mise en examen de fonctionnaires du Département.

    J’en arrive à m’interroger aujourd’hui sur l’utilisation médiatique et politique de cette instruction et sur les objectifs poursuivis par ceux qui n’hésitent pas à bafouer les règles qui président au bon fonctionnement de la justice afin d’essayer d’influer sur le choix des citoyens, alors que nous sommes à six semaines des élections cantonales ».

  5. La bande de c…. en connaît au moins autant sinon plus que vous sur les méthodes mafieuses utilisées par le parti socialiste pour se maintenir au pouvoir.

    Peut-être que vous faites partie de l'autre bande de c…, celle de nos Ben Ali Guerinistes de service public qui s'imaginent qu'on ne sait pas qui ils sont, et qu'ils peuvent tout se permettre en toute impunité

    Les fuites qui se répandent dans la presse sont une mesure d'hygiène pour expulser cette vermine corrompue jusqu'à la moelle.

    Force est de constater que depuis le Mitterrand collabo dans les années 40, la gauche n'a jamais eu son pareil pour recycler les ordures de la politique

    Remarquez, au cas où ça tourne mal pour votre bande de mafieux, vous pourrez toujours aller vous installer à Naples, pour vous, entre les ordures et les cercueils, il y a encore du travail là-bas

    Un petit conseil, quand on a tort, il vaut lieu la fermer

  6. c'est beau, tous ces discours anonymes! evidemment, pas un n'aurait le courage de dire son nom, qu'on voit quel lien ils entretiennent avec les uns et les autres, pourquoi ils detestent autant certains et beaucoup moins d'autres. les élus sont sur la scène publiques mais les citoyens, bien laches, déblatèrent sur leurs comptes sans se mouiller… bien sur…

  7. Agathe:

    Je crois que Pat dit la vérité. Il doit rester anonyme car celui qui dit la vérité est exécuté par les mafieux.

    Socialo s"'accorde bien avec facho.

    La démonstration est faite depuis ces 40 dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.