Remaniement : de Guéant à MAM, les gagnants et les perdants

Le mini-remaniement annoncé dimanche par Nicolas Sarkozy n’a pas révélé de surprises mais acte, au-delà de la mise au placard de Michèle Alliot-Marie, une évolution des rapports de force au sein de l’exécutif.


Si MAM paye pour ses vacances tunisiennes et sa gestion malhabile des révolutions arabes, deux autres membres du gouvernement n’ont pas dû apprécier la manoeuvre élyséenne.


Brice Hortefeux, bien sûr, qui se voit remercier d’un ministère de l’Intérieur qui semblait pourtant être son baton de maréchal, mais aussi et surtout François Fillon.


Après un retour en grâce qui lui a permis de sauver son poste au début de l’hiver, le Premier ministre n’est-il pas en train de redevenir un “collaborateur” du président de la République.


Peu consulté pour ce remaniement, François Fillon va en outre devoir composer avec Claude Guéant… Une association qui pourrait faire des étincelles. La situation de Brice Hortefeux, éternel grognard de Nicolas Sarkozy, est paradoxalement plus confortable : il va désormais chapeauter la pré-campagne de Sarkozy depuis l’Elysée.


Le grand gagnant de la nouvelle donne gouvernementale est Alain Juppé qui revient par la grande porte et s’inscrit comme un des poids-lourds incontournables pour la réélection de Nicolas Sarkozy.


Reste le cas Claude Guéant. A première vue, le ministère de l’Intérieur est un sacré cadeau pour cet ancien préfet qui n’a jamais fait de politique… sauf qu’il était devenu au fil des ans l’éminence grise de Nicolas Sarkozy et qu’il aura sans doute du mal à garder son influence…

On vous recommande

A propos de l'auteur didoulefou (24actu)

3 réactions à “Remaniement : de Guéant à MAM, les gagnants et les perdants”

  1. Pour la Tunisie, la tâche n’est pas terminée :

    1. Lettre ouverte à Monsieur Boris Boillon, Ambassadeur de France en Tunisie :

    http://www.legrandsoir.info/Lettre-ouverte-a-Mons

    2. Pour suivre l’Actualité-anti- Boris Boillon, Ambassadeur de France en Tunisie, déclaré persona non grata, consulter la Page suivante :

    « TOUS CONTRE BORIS BOILLON (nomination humiliante pour la TUNISIE!) » :

    http://www.facebook.com/event.php?eid=14601545879

    HORCHANI Salah

  2. Je suis virée, Chic !

    Tu sais, mon PetiOt, je suis virée, Chic ! On va se payer de longues vacances gratis, chez mon ami Aziz, à Tabarka et à Tozeur : il me doit bien ça, c’est à cause de lui qu’on m’a virée. Au fait, je ne comprends pas pourquoi, toi, on ne t’a pas viré, alors que tu as, aussi, profité des largesses d’Aziz ? Peux-tu me l’expliquer, mon PetiOt !

    HORCHANI Salah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.