France Culture censure l’Église : la réponse de l’Archevêque de Paris

Rédigé par lesoufflet le 14 mars 2011.

france culture, france info, radio, service publique, laïcité, christianisme, catholicisme, France, notre dame de paris, église, Conférences de Carême de Notre-Dame de Paris, anticléricalisme, religion, archevêque de paris, podcast, bouddhisme, islam, musulmans, cardinal André Vingt-Trois

Depuis l’année 1946, la station de radio France Culture diffusait tous les ans, en direct,  les Conférences de Carême de Notre-Dame de Paris. Par lâcheté et anticléricalisme d’une autre époque, les programmateurs de France Culture ont décidé cette année de mettre fin à cette tradition. Pour couronner le tout, la radio aurait fait preuve d’une grossièreté manifeste à l’égard des responsables religieux. L’archevêque de Paris n’a pas apprécié cette mascarade…


Sur le fond comme sur la forme, les laïcards sectaires de France Info ont donné des explications bien vaseuses à cette censure de l’Église : ils ont d’abord expliqué que ces conférences seraient disponibles en podcast sur le site de la radio et rediffusées sur France Info après minuit. Pour qui connaît l’auditoire des Conférences de Carême (beaucoup de personnes âgées), ces propositions relèvent plus de l’insolence que d’une volonté d’arrondir les angles.


Sur le fond, la radio nous explique comme prétexte à son prosélytisme laïc que si elle diffuse des conférences catholiques, elle devrait aussi le faire pour les bouddhistes et les musulmans, ce qui ne la gênait pas outre mesure ces 65 dernières années… D’une part, France Info n’a qu’à le faire. Après tout, nous avons tous à gagner à mieux connaître les religions des autres. D’autre part, et surtout, la France est un pays catholique ! On peut dire tout ce que l’on veut, l’Histoire, la tradition, la culture, la psychologie collective de notre pays sont directement issues du christianisme. La haine niaise et stérile des gens de France Info envers tout ce qui touche de près ou de loin à la religion découle elle-même de l’histoire française du christianisme. En tant que ciment de notre culture, le catholicisme a et doit continuer à avoir une place privilégiée en France, sans quoi notre identité nationale se déliterait.


Mais laissons donc le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, exprimer sa déception face aux choix et aux déclarations de la station de radio :


« Je réagis très mal à la façon dont la suppression de la retransmission des Conférences de Carême en direct sur France Culture a été décidée, d’une manière pour le moins cavalière. Lors de conversations informelles avec les responsables de la station, il y a quelques semaines, il nous avait été assuré que rien ne changerait. Cette tradition qui remonte à 1946 ne devait connaître aucune modification.

Et puis, trois ou quatre jours avant la première Conférence, donnée dimanche à Notre-Dame de Paris, le discours a brusquement changé. Voilà une manière bien étrange de gérer un tel dossier. En guise d’explications, nous recevons des mails évanescents mais pas la moindre excuse. On nous explique que France Culture serait dans l’obligation de retransmettre les Conférences musulmanes ou bouddhistes, si la radio diffusait celles des catholiques et des protestants. Il ne m’a pas semblé qu’il existait des Conférences de la sorte chez nos amis musulmans et bouddhistes.


On nous dit que les auditeurs de France Culture pourront désormais podcaster les Conférences de Carême mais je ne suis pas sûr que la majorité d’entre eux soient familiers de cette pratique… On ajoute qu’ils pourront les écouter en différé à minuit ! Je regrette vraiment que le plus grand nombre soit privé de réflexions intéressantes sur un sujet aussi capital que la famille, sous la forme, le plus souvent, d’un échange entre une personnalité laïque et un religieux.

C’est une erreur, qui se double de la suppression de la retransmission en direct des Conférences de l’Église protestante. Je n’y vois pas une attaque particulière contre l’Église catholique, mais à l’heure où la nation engage un grand débat sur la laïcité, ce n’est pas un signe encourageant. Car France Culture est, je le rappelle, une radio de service public. Nous avons fait part de nos protestations à la direction de Radio France. Attendons de voir si elles vont être entendues. »

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. monique peeters dit :

    Je suis choquée par la suppression en direct des conf de carême. Honte pour Mr Olivier Poivre d'Harvor, pour Mr Mitterand et sa protectrice Mme Carla Bruni

  2. syrabella dit :

    je suis choquée par l'attitude de la chaîne FRANCE CULTURE qui est pourtant une station à recommander à tous ceux qui souhaitent se cultiver et s'instruire. En effet, il ne faut pas tout mélanger, mais recadrer incontestablement : la religion est un sentiment très personnel avant tote autre considération, et à ce titre doit être laissée à l'appréciation intime de chacun On ne voit donc pas pour quelle raison la diffusion religieuse est supprimée ou différée, cela n'a aucun sens si ce n'est acte d'hypocrisie de la part de FRANCE CULTURE. La religion est aussi un ordre collectif, mais c'est avant tout la CULTURE NATALE ou/et acquise d'un pays, cette culture s'inscrivant dans le groupe sociétal mérite le plus grand respect de la part de tous. La CULTURE sociétale et individuelle accepte bien sûr toute autre culture basée sur l'apprentissage de la non-violence, surtout à notre époque oh! combien communicatrice et communicative. Il n'est donc pas admissible de "supprimer", il faut au contraire "élargir la culture".

  3. Invitation à dit :

    Association CHRISTIANISME akbou Bejaia Algérie

    Mon cher monsieur et chère madame mon excellent ami et collègue

    J’ai l’honneur de vous rappeler par la présente ma lettre du (17/11/2003)

    Association CHRISTIANISME akbou Bejaia Algérie pour

    construction l'église en ville akbou wilaya Bejaia Algérie, donation aumône

    bénéficiaire pour construction un l'église.

    est possible d'investir la majeure partie de sa vie dans les

    futilités. Mais Jésus nous rappelle ce qui est vraiment important.

    Besoin d'un profond besoin d'amour et de tolérance, et le besoin de

    s'épanouir et de participer pleinement à la vie. Avez-vous besoin de

    faire de nouvelles en profondeur l'expérience du pardon de

    Jésus-Christ? Pensez-vous que vous avez payé pour la réponse à la mort

    de Jésus sur la Croix?

    Il n'y a qu'un seul qui peut nous donner l'amour idéal, l'amour vrai:

    Dieu. Dieu est amour, nous le disons. Mais comment peut savoir si le A

    travers le Seigneur Jésus et de devenir invisible à l'œil. En Jésus

    Christ, nous trouvons la preuve de l'amour pur. Jésus a dit: «Pas plus

    de l'amour de sa vie pour ses amis. (Jn 15,13)" C'est l'image de la

    pure passion et l'amour de Jésus sur la croix, donnant sa vie pour

    nous.

    Jésus nous a montré que l'amour ne se mesure pas par pure sentiments,

    mais dans le service et de sacrifice. Forgiveness est absolue. Sur la

    croix, Jésus a prié: «Ô Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce

    qu'ils font. (Luc 23: 34) « Avez-vous jamais demandé pourquoi Jésus a

    résisté à cette souffrance? Alors, pourquoi souffrir beaucoup?

    Dieu a le péché au sérieux. Erronée et doit être expié pour le

    paiement en totalité. Jésus est brutalement battu et exécuté, parce

    que c'est le prix du pardon de nos péchés énormes.

    Avec la mort du Christ pour nous, et Dieu nous donne le pardon de la

    perfection, un pardon. Cependant, nous avons besoin de recevoir par la

    foi.

    Nous pouvons profiter de la liberté de l'amnistie.

    Jésus n'a pas fini dans la tombe. Il a passé glorieux, éternel et

    parfait. Live forever. La mort peut ne pas être touchés. Nous pouvons

    rencontrer le même sort. Puis a envoyé pour nous, parce qu'il a

    envoyé.

    Ans après la résurrection de Jésus, et a vu John et son ami: "Quand je

    l'ai vu, et est tombé à ses pieds comme mort. Et puis placé sa main

    droite et m'a dit: n'ayez pas peur. Je suis le premier et le dernier

    des organismes vivants. J'ai été mort, et a laissé entendre, je suis

    toujours en vie, je J'apprécie les clés de la mort et l'enfer.

    (Résurrection 1: 17-18) "

    Le meilleur espoir de la vie éternelle n'est pas, en ajoutant que ceux

    qui ont trouvé la mort et est ressuscité des morts. Il détient les

    clefs de la mort et n'a pas pu être envoyé à nous et nous aimons aussi

    les morts! Par Jésus Christ, et nous pourrions être seulement un au

    revoir et à bientôt!

    Nous pouvons éprouver la vie éternelle.

    Jésus frappe à la porte. Il nous invite à ouvrir notre cœur à grande

    échelle. Il veut profiter de son amour pour l'amnistie pure et à une

    vie nouvelle, et l'abondance de l'éternel. Le recours à Dieu seul.

    Nous avons le droit d'exprimer notre confiance dans ce que Jésus a

    fait pour nous ces mots:

    je vous remercie pour tout ce que vous avez fait pour moi. Je pense

    que vous avez envoyé votre Fils unique, Jésus, mourir pour les péchés

    à ma place. Je pense qu'il est passé, pour vivre éternellement, et me

    donner la vie éternelle. Ne pas me pardonner ce que j'ai fait.

    Donnez-moi un cœur nouveau, et son cœur net. Je vous présente ma vie.

    Orientation. Enseigne-moi à faire tout ce que vous voulez et de suivi

    tous les jours de ma vie. Je vous remercie pour la réponse à ma

    prière, Amen.

    De toute évidence, nous sommes à votre disposition à toute information

    qu'il juge utiles.

    L'Adresse: B.P.N°.49.C akbou hôpital 06200 (w) bejaia algerie

    Compte : b.a.d.r .dz.al.n° 003-00358-118491201033/26

    : c.c.p.n°:87767 43/15

    Avec tous mes sentiments de gratitude anticipée, veuillez croire cher

    monsieur et chère madame

    Meilleurs sentiments Association DU CHRISTIANISME

  4. dupuis dit :

    Tout ce qui a fait et a contribué a la construction de la France ne compte plus. Maintena

  5. dupuis dit :

    Tout ce qui a fait et a contribué a la construction de la France ne compte plus.
    Maintenant il serait intéressant de savoir qui subventionne France culture.
    A force de laisser faire nous n’existerons plus.

Laisser un commentaire