La danse du ventre de DSK pour les primaires socialistes

A jouer les ingénues, Dominique Strauss-Kahn va finir par lasser. Les médias, les Français, mais avant tout les militants socialistes qui doivent être passablement fatigués de la mise en scène permanente d’un DSK superstar qui veut désespérément que l’on veuille de lui.


Dominique Strauss-Kahn et son épouse Anne Sinclair sont certes passé maîtres en matière de communication politique, mais le savant mélange de distance et d’indications contradictoires quant aux intentions de DSK commencent à lasser jusque dans les rangs socialistes.


Si les Français ont dans un premier temps été séduits par le seul candidat socialiste n’étant pas directement impliqué dans les miasmes de la guerre intestine au sein du PS, la distance depuis Washington ne suffit plus à masquer le petit jeu de Dominique Strauss-Kahn.


DSK veut y aller, mais il n’est pas prêt à se lancer (et à lâcher son job en or au FMI) sans garanties… et les seules garanties possibles sont un appel sans ambiguité des socialistes à l’unité derrière sa candidature. C’est peu de dire que tous les éléphants ne sont pas prêts à un ralliement à l’homme du FMI et du libéralisme galopant !


Le reportage à décharge complaisamment réalisé par Canal+ est finalement une assez mauvaise opération de comm’ pour DSK, qui n’a pas grand-chose à gagner à ce que les Français se souviennent le politicien qu’a toujours été l’ancien ministre de Lionel Jospin.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.