Zemmour : quand la CGT s’acharne

La CGT semble regretter les heures glorieuses du stalinisme où l’on pouvait faire enfermer un opposant pour des propos jugés déplacés. En effet, la confédération as been a lancé une nouvelle attaque contre Éric Zemmour, en demandant la démission du chroniqueur dans une lettre ouverte à Rémy Pflimlin, PDG de France Télévision.


Comme d’habitude, dès qu’il s’agit de faire un coup médiatique, de faire de la démagogie pour tenter de donner l’illusion qu’elle sert à quelque chose, la CGT est là. En revanche, elle se fait toujours plus discrète sur les dossiers de délocalisation, sur les plans de restructuration, sur les excès de certains employeurs…


Voici donc quelques extraits publiés dans Le Monde.fr de la énième déclaration anti Zemmour adressée dans une lettre ouverte au président de France Télévision :


Le syndicat, s’indigne du “silence assourdissant” de Rémy Pflimlin, qui n’a pas puni le diabolique Éric Zemmour :


“Les mots portent leurs choses”, […] “les milliers de salariés qui travaillent à France Télévisions attendent un communiqué interne qui clarifie votre position, quand un juge a condamné l’incitation à la discrimination raciale sur nos antennes”. […] “Vous n’êtes pas un enfant pour ignorer que, malheureusement, l’histoire trop souvent se répète. Vous vous devez donc de cesser cet attentisme coupable”. […] “Nous n’acceptons plus votre discrétion en interne quand, dans le même temps, vous administrez la bonne parole dans les médias privés, rappelant combien vous êtes attaché aux principes de la République”.



Messieurs de la CGT, sachez qu’il n’y a pas de Goulag dans notre pays. Et l’on ne peut pas non plus condamner au silence les personnes qui pensent et parlent différemment. Si tous les donneurs de leçon de France pouvaient laisser un peu Éric Zemmour en paix, la démocratie et la liberté d’expression en sortiraient gagnantes. Si vous voulez écouter des analyses de la société comme elle devrait être et non comme elle est, achetez Libé, écoutez Richard Berry, mais laissez Zemmour exprimer sa vision du monde…

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

2 réactions à “Zemmour : quand la CGT s’acharne”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.