François Hollande : l’homme qui fait trembler Sarkozy

Les mirages DSK ou Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy n’en a cure ! Depuis plusieurs semaines et malgré les martingales sondagières, les éminences de l’Elysée n’ont d’yeux que sur un homme : François Hollande et sa “présidence normale” à rebrousse poil de tout ce qui a fondé le succès du sarkozysme.


Au gré des enquêtes d’opinion, et l’air de rien, François Hollande s’est taillé le costard du troisième homme socialiste dans la course à la primaire socialiste de l’automne. Placé et potentiellement gagnant tant son profil “centriste” peut permettre de faire la synthèse entre une Martine Aubry marquée au fer rouge des 35 heures et un Dominique Strauss-Kahn par trop bling-bling pour séduire les militants socialistes.


François Hollande est “l’homme de la synthèse”. Cet épithète a longtemps résonné péjorativement aux oreilles de l’ancien premier secrétaire du parti socialiste, perpétuellement accusé d’accepter les compromis mous.


Sauf que depuis son départ de la rue Solférino, le parti a littéralement explosé comme une centrale japonaise… Et que les socialistes ont réalisé que l’art consommé de François Hollande pour la  négociation et la paix sociale pouvait être un atout non négligeable face au si clivant Nicolas Sarkozy.


Corrézien d’adoption, mais Corrézien tout de même (ce n’est pas le couple Chirac qui dira le contraire), François Hollande incarne viscéralement la figure de l’anti-sarkozysme appaisé.


Loin d’être une boule de haine et de critique à l’égard du président, le député de la Corrèze assume son statut d’homme d’Etat et jusqu’à ses points d’accord avec Sarkozy (sur le nucléaire récemment) et se démarque ainsi de l’anti-sarkozysme primaire qui prévaut dans l’opposition. Et pourtant…


Par sa rondeur, son goût du dialogue et du consensus, mais aussi par son enracinement rural corrézien, François Hollande apparait comme une anti-thèse crédible de Nicolas Sarkozy. Une revanche de la France d’en-bas qui prend ses distances avec le sectarisme socialiste pour embrasser la France réelle et éternelle… qui puise ses références autant chez De Gaulle que chez Mitterrand.


Est-ce que cela sera suffisant pour faire un bon président ? Pas sûr ! Mais suffisant pour en faire en tout cas un bon candidat et de loin l’adversaire le plus difficile de Nicolas Sarkozy pour sa réélection.

On vous recommande

A propos de l'auteur notre équipe

1 réaction à “François Hollande : l’homme qui fait trembler Sarkozy”

  1. After study a number of of the blog posts in your website now, and I really like your means of blogging. I bookmarked it to my bookmark web site listing and will likely be checking again soon. Pls check out my web site as well and let me know what you think.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.