/>

Affaire Michaël Youn : le scandale d’une justice à deux vitesses

Rédigé par lesoufflet le 23 mars 2011.

Mickaël Youn, justice, police, syndicat Alliance police nationale, syndicat de police, injustice, scandale, tribunal, procès, coupable, violence, injure, rébellion, outrage, youn, fatal bazooka, fatal

Le 21 mars, Michaël Youn a été reconnu coupable par la justice française d’avoir insulté et violenté des policiers. Pour autant, le tribunal ne lui a infligé aucune sanction. Une décision qui rend furieux le syndicat de policiers Alliance police nationale. En effet, ce dernier estime que “chaque citoyen devrait être soumis aux mêmes règles” et qu’il “parait insupportable de constater des règles différentes en fonction de son statut social”.


Le 6 décembre 2010, Mickaël Youn, le philosophe-poète, roulait tranquillement sur son scooter quand des vilains policiers sont venus l’embêter, lui qui ne faisait rien de mal (on peut quand même rouler en sens interdit sans casque et sans papiers quand on passe à la télé, non ?!). Bien sur, le pauvre petit s’est énervé face à tant d’injustice, il a crié après les méchants qui l’avaient bien mérité, il les a insultés et a claqué une portière sur le bras de l’un d’entre eux.


En plus d’être méchants, ces agents de police devaient être idiots puisqu’ils ont agit avec la starlette comme avec n’importe quel conducteur et l’ont emmené au poste pour une garde à vue aux motifs d’ “outrage” aux forces de l’ordre et de “rébellion”.


Heureusement, les magistrats sont plus futés que les policiers, ils savent qu’on ne peut pas condamner une personnalité qui passe si souvent à la télé ! Le verdict est donc tombé cette semaine : Mickaël Youn, a été dispensé de peine et d’inscription au casier judiciaire après avoir reconnu qu’il avait violenté et insulté des policiers !!!! Un bien beau modèle pour nos petits banlieusards…

Alliance police nationale, le principal syndicat de policier, s’est montré outré face à cette décision inique. Le syndicat juge “insupportable” que la justice puisse reconnaitre Youn coupable de ces faits graves tout en ne lui infligeant aucune peine…


Peut-être que si ces pseudos stars n’étaient pas aussi pourries gâtées, si on ne leur passait pas tout, elles se comporteraient différemment… Surtout, si les magistrats ne se prenaient pas pour des dieux, ne plongeaient pas dans le copinage et le favoritisme, on aurait une justice à sens unique dans notre pays (encore faudrait-il que certains ne conduisent pas à contre sens…) !

Laisser un commentaire