/>

La drôle d’Odyssée Libyenne

Rédigé par zemmouriendegauche le 23 mars 2011.

5 jours après le début de l'opération "Aube de l'Odyssée" en Libye, il apparaît toujours difficile de comprendre les objectifs d'une telle aventure. De nombreux responsables militaires de la coalition assurent que le but n'est pas la chute de Kadhafi et on commence à entendre de nombreuses voix dissonantes, notamment concernant le commandement de l'opération que plusieurs pays souhaiteraient voir confié à l'OTAN.

5 jours après le début de l’opération “Aube de l’Odyssée” en Libye, il apparaît toujours difficile de comprendre les objectifs d’une telle aventure. De nombreux responsables militaires de la coalition assurent que le but n’est pas la chute de Kadhafi et on commence à entendre de nombreuses voix dissonantes, notamment concernant le commandement de l’opération que plusieurs pays souhaiteraient voir confié à l’OTAN.



Cette guerre est donc une guerre humanitaire pour éviter un massacre de la population. La diplomatie française fait du Kouchner sans Kouchner. Le fait qu’un gaulliste historique comme Alain Juppé, rompu à la realpolitik, soit amené à appliquer les idées de l’ancien président de Médecins Sans Frontières et de Bernard-Henri Lévy est assez paradoxal. Heureusement, la France tient pour l’instant à ce que l’OTAN ne prenne pas la direction des opérations, ce qui agace fortement anglais et américains. Cependant, si la guerre dure, l’OTAN devra forcément prendre la main, étant la seule structure capable de conduire une opération multinationale.


Alain Juppé a tenu à embarquer les pays arabes dans l’aventure. Mais la Ligue Arabe s’est très vite désolidarisée des bombardements et seul le petit Qatar semble avoir la volonté de suivre et de payer. Il est vrai qu’il serait assez difficile pour l’Arabie Saoudite de soutenir une telle opération, vu que la monarchie absolue du roi Abdallah réprime dans le sang les manifestants à Bahreïn.


Pendant ce temps, il apparaît courageux de stigmatiser la neutralité de l’Allemagne, qui a toujours été pacifiste depuis 1945, en lui reprochant de ne pas assumer son statut de grande puissance. Comme si le fait de s’ingérer dans les affaires d’un Etat souverain était la signature d’une grande puissance. L’Allemagne n’est pourtant pas le seul pays ayant refusé de voter la résolution 1973 : la Russie, la Chine, la Turquie, le Brésil, l’Inde, l’Afrique du Sud, également, mais il est vrai que ces pays ne sont probablement pas des grandes puissances…


L’intervention militaire franco-britannique a pour le moment servi à bloquer l’avancée de l’armée de Kadhafi qui s’apprêtait à reprendre le contrôle de Benghazi et de la région de la Cyrénaïque, riche en pétrole. La région de la Tripolitaine, restée fidèle au colonel Libyen, est, elle, riche en gaz. En cas de partition, tout le monde serait donc content et on renouerait avec le plan anglo-italien de 1949 que l’ONU avait alors refusé…

Déjà une remarque sur cet article

  1. Lina Capasso dit :

    Nice post. I was checking constantly this blog and I'm impressed! Extremely helpful info specifically the last part 🙂 I care for such information much. I was looking for this particular info for a very long time. Thank you and good luck.

Laisser un commentaire