/>

UMP : la fin du monstre à deux têtes de la droite française

Rédigé par lateigne (24actu) le 30 mars 2011.

UMP. La machine à faire réélire Jacques Chirac et à voir triompher Nicolas Sarkozy est au bout du rouleau… La preuve dans les faits que la globalisation en politique est loin de n’avoir que du bon.


L’UMP se fissure au gré des difficultés sondagières rencontrées par Nicolas Sarkozy et la majorité. Pas étonnant quand on regarde en arrière et que l’on constate que les différentes familles de la droite française portent en elles des différences irréconciliables que le parti unique a tenté (en vain) de gommer.


Centriste. Libéral. Gaulliste. L’adhérent UMP a moultes autres étiquettes qu’il peut se coller au front lorsque les temps sont durs… Des étiquettes qui offrent autant de réponses contradictoires aux enjeux de société auxquels est confrontée notre pauvre France en cette période de crise.


L’union de la droite est un beau rêve, mais c’est aussi une méconnaissance coupable des courants qui la peuplent depuis la révolution. Orléanistes contre bonapartistes. Démocrates chrétiens contre gaullistes. Balladuriens contre chiraquiens… Et aujoud’hui fillonistes contre sarkozystes.


Les pisse-froids du centre-droit d’un côté, prêts à toutes les compromissions avec les élites intellectuelles et médiatiques pour ne pas apparaitre comme “extrémistes”, et les hussards de l’autre ! Deux frères ennemis qui se complètent quand il s’agit de gouverner le pays, mais qui n’ont rien à voir pour tout le reste !


La mort annoncée de l’UMP est une excellente nouvelle pour les gaullistes véritables qui avaient vu leur identité diluée dans le maelstrom UMP. Ce “machin” ou cette “chienlit” (pour reprendre les termes du général) a montré ses limites et il est largement temps que l’on assiste à une refondation plus naturelle de la droite française.


D’un côté un UDF new look qui défendra l’Europe et la pondération, et de l’autre un nouveau RPR prêt à embrasser les attentes du peuple de France et a apporté des solutions radicales à une époque compliquée.

Déjà une remarque sur cet article

  1. Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’état te le demande, nous dit l’auteur de la relativité absolue… Albert Einstein.

    Et que dit Moïse, Jésus ou Mahomet ?

    La même chose.

    La cause est entendue. Le vrai faux débat sur la laïcité n’a donc pas lieu d’être.

    Parce que la liberté de conscience n’est rien que la conscience de notre liberté. Elle se situe en deçà de la science impudique et au-delà de la puissance publique.

    De quoi va-t-on débattre alors ? Des moyens qu’on croit pouvoir mettre en jeu pour réaliser un islam de France.

    Ou des moyens qu’on croit pouvoir mettre en jeu pour déréaliser l’islam en France… le réduire à sa plus faible expression…

    Des objectifs, on ne peut plus subjectifs… des cibles faciles et des peurs infantiles…

    C’est mon impression et je la partage.

    Tenez… j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

    Par laquelle voulez-vous que je commence ?

    Par la mauvaise !

    La mauvaise : c’est qu’on m’a interdit de vous révéler la bonne

    La bonne : c’est que je ne peux pas m’empêcher de transgresser l’interdit.

    Mais je vais le faire à mots couverts en vous posant une ou deux questions

    Est-ce qu’on peut chasser le diable ?

    Oui, nous disent toutes les bonnes volontés

    Et Dieu ? Est-ce qu’on peut chasser Dieu ?

    Essayez… le 5 avril avec l’UMP !

Laisser un commentaire