2012 : Nicolas Hulot barré par les apparatchiks de l’écologie

Rédigé par lateigne (24actu) le 05 avril 2011.

C’est désormais la guerre ouverte dans le monde merveilleux des écologistes. Les apparatchiks des Verts et d’Europe écologie barrent la candidature de Nicolas Hulot pour favoriser celle d’Eva Joly. Les proches de l’animateur de télévision envisagent une candidature écolo dissidente de leur champion.

Le problème de l’écologie politique française c’est qu’en grattant un peu sous le vert écolo, on retrouve le rouge gauchiste… Nicolas Hulot fait actuellement les frais de ce “syndrome de la pastèque” des Verts.

L’animateur de télévision et favori des Français pour porter une candidature écologiste lors des présidentielles de 2012, a le mauvais goût de ne pas être issu du sérail gauchiste… ou tout du moins d’être comme Eva Joly prêt à faire allégeance au parti socialiste pour assurer quelques députés au parti.

Le vrai problème de Nicolas Hulot, c’est qu’il croit en l’écologie et ne considère pas que ce mouvement doit s’aligner par essence sur la gauche, mais avoir sa ligne autonome et indépendante pour faire avancer ses idées…

Les apparatchiks des Verts ont donc décidé d’avancer les primaires du parti à juin et surtout de limiter le nombre de votants aux seuls adhérents du parti… une réduction du corps électoral qui ne favorise pas la candidature “centriste” de Nicolas Hulot et pourrait le convaincre de se présenter seul aux présidentielles.

Une défection qui porterait un sacré coup à la dynamique verte et illustrerait l’éternelle soumission des écologistes français aux alliances de circonstance avec la gauche.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Bonjour ! À faire suivre si affinité ! Merci!

    Réflexions pour sortir du nucléaire

    Claude Lévi-Strauss, philosophe dit ceci : « Le savant n'est pas l'homme qui fournit les vraies réponses, c'est celui qui pose les vraies questions ».

    Je ne cherche pas à être « savant » mais supposons qu’Albert Einstein ait vraiment dit : « Maintenant que nous avons inventé cela nous sommes tous des fils de putes » ils ont donc eu peur avant tout le monde !

    Supposons qu’ils aient été capables de penser à une autre énergie, aujourd’hui s’éclairerait-on à la bougie ?

    Paraphrasons Claude Lévi-Strauss en posant les vraies questions à propos de trois de nos indispensabilités :

    1) Doit-on polluer la terre qui nous nourrit ?

    2) Doit-on polluer l’air que nous respirons ?

    3) Doit-on polluer l’eau que nous buvons ?

    Si nous répondons oui nous perdons toute énergie au cours de notre incertain futur !

    ALORS ?

    Réfléchissons a nos connerie déjà faites !

    A propos de Tricastin quelques souvenirs ont bien voulu s'inscrire ici aujourd'hui.

    Au salon du livre à Paris porte de Versailles du 17 au 23 mars 2006, je suis resté en arrêt devant un stand en lisant : LE NUCLEAIRE, AVENIR DE L' ECOLOGIE.

    Stupéfait, j'ai lu quelques prospectus et un sigle a attiré mon regard, AEPN =

    Association des Ecologistes Pour le Nucléaire.

    Diantre ! Me dis-je.

    Rentré dans ma Bretagne natale j'ai pensé faire des rapprochements à propos d'expérimentations qui, concernant la radioactivité, n'ont pas été préalablement effectuées chez l'animal mais directement chez l'être humain.

    Exemple :

    La première explosion est effectuée au Nouveau Mexique USA en 1945. J’ai appris la nouvelle les jours suivants, je me trouvais dans les champs, les blés mûrissaient, bientôt la moisson serait notre préoccupation. J'avais 15 ans.

    Hiroshima 6 Août 1945 et Nagasaki 9 Août 1945 nous résonnent aux oreilles. Ces explosions ont-elles été des maux nécessaires ou des expérimentations ? Qu’elle est l'opinion des Japonais ? Je parle des Japonais non soumis aux « dieux » des guerres !

    Un demi siècle après, environ 300 000 survivants souffrent des séquelles de ces explosions atomiques.

    Algérie 1960, essais à Reggane, la montagne Hoggar – Tamanrasset – 1961.

    Essais en Polynésie française 1968-1974.

    A-t-il été reconnu des conséquences sur la santé des acteurs en activité près des lieux de ces explosions, ainsi que des habitants des environs ?

    Tchernobyl: Le 26 Avril 1986, une explosion est classée parmi les plus grandes catastrophes industrielles de l'histoire du nucléaire dit, civil. Dans les zones contaminées on trouve du césium dans les produits agricoles consommés par les habitants. En Ukraine et en Biélorussie il est constaté des malformations génétiques et l'espérance de vie diminue. Notons qu'il nous est difficile de croire que le nuage radioactif s'est arrêté à nos frontières.

    D'autres centrales nucléaires ont frôlé la catastrophe :

    1979, centrale de Three Mile Island, Pensylvanie.

    1999, centrale du Blayais – Gironde –

    2006, centrale de Forsmark – Suède –

    2007, centrale de Kashiwasaki – Japon –

    En outre, il faut noter que depuis le premier essai atomique au Nouveau Mexique au Etats Unis en 1945, environ 2050 explosions expérimentales ont été effectuées ! Dans les airs, les mers, et océans ainsi qu'en profondeur, qu'est devenue toute cette radioactivité ????

    Pourquoi et comment a-t-on fait de telles expérimentations en réel?

    Le 09 juillet 2008 j'apprends qu'à la centrale nucléaire de Tricastin dans le Vaucluse il y a des fuites de radioactivité. Il s'agirait d'une solution contenant de l'uranium.

    Comment être certain aujourd'hui, que toute cette radioactivité est sans conséquences sur la santé publique ?

    L'OMS – Organisation Mondiale de la Santé – a-t-elle le droit d'enquêter sur la radioactivité et ses conséquences ? L' AIEA – Agence Internationale de l'Energie Atomique – lui donne-t-elle l'autorisation ? Pourquoi ? Pourquoi Pas ?

    Au vu de tous ces constats, n'y a-t-il pas nécessité d'expérimentations scientifiques, préalables – en laboratoire – à toutes idées stimulées par de vils intérêts en perspective ?

    Exemple :

    La vache nous a montré sa « folie » provoquée par un PRION, une protéine infectieuse, agent de l'ESB – encéphalopathie spongieuse bovine – variante de la maladie de Creutzfeld Jacob chez l'être humain -.

    Quand est apparue cette maladie chez la vache, je me suis fait les réflexions suivantes :

    Qui sont les scientifiques et / ou technocrates qui ont décidé de donner à manger des farines de viande et d'os broyés à des herbivores ?

    Que peut provoquer dans l'organisme de l'herbivore la digestion de farines de viandes et d'os broyés ?

    Ces questions posées à cette époque auraient sûrement débouché sur une mise en œuvre d'expérimentations sur, par exemple, 500 vaches réparties en plusieurs étables et soumises à cette nourriture.

    Les résultats de telles expérimentations auraient évité la perte considérable de plusieurs cheptels, et, d'êtres humains ! – Voir le journal Le Monde du 28 Juillet 2001-

    Ces constats m'amènent à poser les questions suivantes à propos des expérimentations scientifiques concernant le nucléaire. Ont-elles été suffisamment pratiquées en nombre et diversité préalablement aux essais ?

    Dans quelles conditions ?

    Les bonnes pratiques de laboratoires ont-elles été respectées ?

    Des êtres humains subissent des effets néfastes du nucléaire dans le Pacifique et ailleurs. En tire-t-on les conclusions ?

    Lesquelles ?

    À propos de tremblements de terre ! En pratiquant des explosions expérimentales au fond des mers et terre qu’a-t-on provoqué au niveau des failles ?

    Le public en est-il suffisamment informé ?

    Il est bien connu qu'il faut très très longtemps et beaucoup d'expérimentations pratiquées pour connaître les effets de telles ou telles substances ou matières – exemple l'amiante – d'où l'intérêt d'effectuer de nombreuses investigations scientifiques préalablement à une éventuelle utilisation.

    Il y a aussi les pesticides, les herbicides, les OGM – organisme génétiquement modifié.

    J'avais 15 ans au moment de la première « expérience nucléaire », l'explosion de la bombe A à BIKINI.

    Depuis, il y a un tel silence qui pèse sur la vie sur certaines îles du pacifique, et ailleurs.

    Mon opinion est qu'il faut dire et redire, que le nucléaire et ses déchets sont polluants de l'eau, de l'air, des terres agricoles, de l'être humain et en général de toutes vies ! Pourquoi un tel silence ?

    Que dirait Thalès s'il revenait ?

    Encore quelques questions:

    Pratique-t-on des expérimentations sur le devenir des sous-marins atomiques perdus en mer ?

    Thesher – 10 Avril 1963 – sous-marin américain SSN-593 coulé à 100 milles à l'est du cap Cod par 2590 mètres de profondeur.

    Sous-marin soviétique -10 Janvier 1970- perdu en baie de Naples, avec des torpilles nucléaires à bord.

    Scorpion – entre le 21 et le 27 Mai 1968 – sous-marin SSN589, perdu à 400 milles au sud-Ouest des Açores par 3000 mètres de profondeur.

    Quatre autres sous-marins connus sont au fond des mers – connues – avec en tout 21 armes nucléaires à bord.

    Et enfin que se passe-t-il autour de l’île Kolgouîev et autour de la presqu'île de Kanin ainsi qu'en mer de Barents ?

    En mer de Barents notamment il y a des sous-marins nucléaires qui rouillent et de nombreux déchets nucléaires y ont été déposés.

    En voilà des champs d'expérimentations en puissance ! Pourquoi ne les fait-on pas ?

    C'est peut-être parce que ce n'est pas dangereux ! Mais, ne plaisantons pas avec des choses que l'on connaît si peu. Savoir que l’on ne sait pas est très important, c’est ce qui me guide dans mas écrits.

    Pour en savoir plus lire : la dramatique histoire des sous-marins nucléaires soviétiques par Lev Giltson, Nicolaï Mormoul, Léonid Ossipenko : Chez Robert Laffont 1992.

    N'oublions pas Tchernobyl, n'oublions pas ses milliers de morts et les malades, encore aujourd'hui, -24 ans après-.

    N’oublions pas le fameux nuage radioactif qui s'arrêta à notre frontière parce qu'il fallait nous mentir, n'oublions pas les leucémies -cancer du sang-, n'oublions pas les cancers de la thyroïde qui augmentent, n'oublions pas les déchets nucléaires qui se répandent à travers le monde, n'oublions pas le fait que les centrales nucléaires vieillissent et que leur mort est très lente et coûte très cher – voir Brénilis en Bretagne-.

    Pensons que pour l'avenir de la planète, le soleil, le vent, l'eau, les marées et autres puissances que la nature utilise depuis des millénaires sont certainement les solutions à nos besoins en énergie.

    La nature sait faire, elle expérimente pour nous depuis des lustres, copions-la !

    L'être humain « savant » ne doit pas sécréter de l'inhumain ! Copions la nature quand elle est sage, ne la copions pas quand elle gronde ! Nous sommes si petits !

    Ne nous laissons pas aveugler par les maux connus, visibles, provoqués par le nucléaire qu'il soit sous forme d'énergie civile ou militaire.

    Emblavons le bon grain 24-03-2006 corrigé le 30-03-2011

    Raymond Chermat

  2. babouchkinia dit :

    "Les apparatchiks des Verts ont donc décidé d’avancer les primaires du parti à juin et surtout de limiter le nombre de votants aux seuls adhérents du parti… "

    -> C'est totalement faux.

    Au total, 25 269 votes ont été exprimés (77,33 % de participation). Ces votes regroupent ceux des adhérents, ceux des "collaborateurs", mais aussi ceux de simples citoyens lambda ayant signé la Charte Mondiale des Verts et la Charte EELV…

    Je ne suis pas adhérente à EELV et ai pourtant voté lors des Primaires EELV, comme je pourrais le faire pour les Primaires du PS si je le souhaitais.

    Renseignez-vous avant d'écrire des âneries…

Laisser un commentaire