Jean-Louis Borloo réunit les recalés du sarkozysme

Rédigé par lateigne (24actu) le 11 avril 2011.

Ils sont venus, ils sont tous là… ou presque ! Les éphémères ministres, et autres créatures politiques nées de la bonne grâce de Nicolas Sarkozy, se sont ralliés en masse à Jean-Louis Borloo. Un bal des ambitions déçues qui ne présage rien de bon en terme de cohérence politique.

Qu’y a-t-il de commun entre la bouillonante Rama Yade et l’homme de réseauxYves Jégo ? Pas grand-chose hormi de s’être fait récemment remercier par Nicolas Sarkozy…

Les prises de guerre de Jean-Louis Borloo sont essentiellement des coups d’esbrouffe qui ne permettent (hélas) pas de redessiner la ligne de fracture si perceptible entre gaullistes et centristes.

Si Rama Yade a été présentée à tort comme un symbole d’ouverture, l’ensemble de son action politique s’inscrit dans la tradition hussarde gaulliste… La retrouver au sein d’un mouvement centriste est un non-sens politique absolu, mais une jolie vengeance après la disgrace présidentielle.

Beaucoup d’autres “déçus” du srakozysme (essentiellement déçus de ne plus être au gouvernement) ont également rejoint la tentative d’émancipation politique de Jean-Louis Borloo.

Fadela Amara, l’iconoclaste, qui a toujours entretenu de bons termes avec l’ancien ministre de l’Ecologie, s’est ralliée… et se retrouve donc à nouveau aux côtés d’Yves Jégo : on imagine mal visions plus opposées que celle de l’ancienne militante de Ni putes ni soumises et du spécialiste de la tactique politicienne à plusieurs bandes.

Même le mariage Jégo-Borloo est de raison. L’ancien ministre de l’Outre-Mer s’est en effet rallié pour se venger d’avoir été viré du gouvernement… incapable d’admettre que son maintien était impossible après sa calamiteuse gestion des grèves dans les DOM-TOM ! Telle est la politique.

Autre prise de guerre récemment virée du gouvernement : Hervé Morin. Le député centriste offre en dot son parti-fantôche, le Nouveau Centre, oubliant du même coup qu’il ne doit son existence politique qu’à Nicolas Sarkozy et au hara-kiri politique de François Bayrou.

On retrouve enfin Jean-Marie Bockel, passé en quelques mois du parti socialiste au parti radical, en passant au passage par l’UMP et le gouvernement… Que de cohérence !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Lola18 dit :

    Les sondages et autres médias désirant nous manipuler ne vont pas nous faire croire que le vrai représentant centriste est Borloo aux manettex depuis près de 9 ans. Borloo, dont le parti le PRV est l'un des fondateurs de l'UMP. Cet homme est en lice pour la présidentielle uniquement parce qu'il a été disqualifié lors du dernier remaniement. Or, Hervé Morin depuis 2007 reconstruit l'UDF et a été rejoint par l'Alliance Centriste. A nos yeux, oui je dis à nos yeux, le seul leader centriste c'est Hervé Morin !

  2. Camille dit :

    Fadela Amara n'a jamais fait partie des Chiennes de Garde mais était la prez de Ni Putes Ni Soumises.

    Quelle inculture !!

    L'anonymat n'autorise pas d'écrire n'importe quelle fadaise non vérifiée.

Laisser un commentaire