/>

Nucléaire : les Verts prospèrent sur les ruines de Fukushima

Rédigé par lateigne (24actu) le 12 avril 2011.

Les écologistes de tout poil font leur beurre depuis un mois de l’accident nucléaire de Fukushima récupéré de façon outrancière pour valoriser leur idéologie totalitaire… et accessoirement progresser lors des prochaines élections présidentielles.

Les Verts, qui se faisaient discrets sur le sujet depuis le Grenelle de l’environnement, ont ressorti leurs vieux slogans anti-nucléaires : abandon et sortie… Sans nous expliquer bien précisemment comment remplacer cette source d’énergie abondante et pas chère.

C’est que les ayatollahs de l’écologie préfèrent jouer sur la peur et le catastrophisme plutôt que de proposer aux Français un débat raisonné et raisonnable sur le nucléaire. La catastrophe de Fukushima impose des précautions supplémentaires mais ne peut pas suffire à jeter l’anathème sur l’énergie nucléaire.

Un séisme de magnitude 9, suivi d’un tsunami de 15 mètres… Une catastrophe naturelle dantesque qui a fait plus de 30.000 morts et mis à genou le Japon… Si Fukushima démontre des failles de sécurité, l’ampleur de la catastrophe naturelle doit nous pousser àûn peu d’humilité face à la puissance de la nature.

Les quelques dizaines de personnes iradiées peuvent-elles être comparées aux dizaines de milliers de victimes et aux centaines de milliers de sinistrés ? Les écologistes font là une discrimination odieuse entre les victimes. Les deux catastrophes sont sans commune mesure et la récupération faite par les Verts est totalement indécente.

En France, les normes de sécurité nucléaire vont encore être améliorées même si le parc hexagonal est sans doute le plus sûr du monde et surtout que notre pays n’est pas susceptible de connaitre de séismes et de tsunamis de cette ampleur.

Cécile Duflot et Noël Mamère font pourtant le tour des plateaux de télé pour chercher de faire croire aux Français qu’ils sont au seuil d’une apocalypse nucléaire.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. Clément dit :

    >"source d’énergie abondante et pas chère"

    les ressources mondiales d'uranium seront probablement épuisées avant la fin du XXIème siècle

    les déchets radioactifs devrons être gérées au mains jusqu'au … CCLème siècle !

    pour le confort de 4 ou 5 générations des centaines d'autres vont devoir gérer des déchets dangereux pendant des milliers d'années.

    Cette gestion et très onéreuse et n'est pas prise en compte dans les calcules du prix du nucléaire "pas cher"

  2. Patrice dit :

    "Ideologie totalitaire…, vieux slogans…,ayatollahs de l'écologie…, discrimination odieuse…, récupération indécente…"…

    Madame ou Monsieur lateigne, puisque vous soutenez de façon inconditionnelle le lobby nucléaire français, je vous suggère de prendre des vacances du côté de Fukushima, pour jouir de la vie : pêche au large de la centrale en respirant à plein poumon l'air sain du grand large, vacances dans des résidences actuellement disponibles, et restaurant avec de bons produits frais locaux….

  3. […] si la sortie du nucléaire, réclamée par les Verts, est une vieille lubie des écologistes (ranimée par l’impact de l’accident de Fukushima), c’est la première fois qu’un candidat avec de vraies chances de remporter la […]

  4. Goldwasser Myriam dit :

    la sortie du nucléaire est une urgence et une nécessité.

    Ceux qui se bouchent les yeux et les oreilles sont responsables du gachis actuel.

Laisser un commentaire