/>

Pédophile récidiviste de Toulouse : l’impossible réinsertion

Rédigé par maximus (24actu) le 19 avril 2011.

Le pédophile récidiviste de Toulouse, qui a enlevé et violé une fillette de cinq ans, était suivi régulièrement par un psychiatre et avait effectué un rendez-vous le jour même de l’enlèvement. Un drame qui repose la question de la réinsertion des criminels sexuels.

Le pédophile de Toulouse était connu des forces de police, avait été déjà condamné pour pédophilie, et était suivi aussi bien que le système judiciaire français le permet… et pourtant !!!

La réalité est que face à ces prédateurs, aucune mesure autre que l’incarcération permet de faire disparaitre la menace qu’ils représentent pour la société et en particulier pour ses membres les plus faibles.

Il n’existe pas de réinsertion possible pour ces détraqués qui n’attendent que le moment propice pour agresser ou sont incapables de résister très longtemps à leurs pulsions criminelles.

Si la castration chimique de ces pervers ne devrait pas être exclue de facto au nom de je ne sais quels principes, son efficacité réelle pose problème.

Reste donc l’enfermement à vie, sans possibilité de sortir et de présenter une menace permanente pour la société. Les exemples abondent pour montrer que la réinsertion est impossible pour les pédophiles.

Déjà une remarque sur cet article

  1. lola dit :

    tu es dans l’erreur!

Laisser un commentaire