Manipulation et désinformation : la communication de gauche

Outres les effets de pseudos annonces ou les petites phrases percutantes pour chercher à se faire passer pour de bon samaritains, certain(e)s à gauche ont innové en proposant notamment…

Tenez vous bien… Une grève de la faim tournante… Vous ne connaissiez pas le concept ? Il est pourtant simple ,! Vous faites du bruit histoire de montrer que vous existez; en particulier si vous êtes en minorité localement et vous continuez à chercher à vous faire entendre jusqu’à ce que la presse morde à l’hameçon.

Une fois que vous avez obtenu la faveur des médias, et en fonction de l’actualité du moment, vous vous faites passer pour un sauveur ; une personne au bon coeur qui n’a de raison de vivre que de chercher à obtenir le bonheur d’autrui.

(si si si c’est pas une blague… Eux se chargent de vous le faire croire !)

Dans le concret, en mélangeant tout ça, vous obtenez cette mascarade “gaucho-écologiste” autour de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut Rhin, ou un certain nombre de “jusqu’au boutiste” ont décidé de faire une “grève de la fin tournante”!

Prenons l’exemple de cette élue Mulhousienne (de gauche) dont la grève de la fin durera du lundi 18 avril 2011 au samedi 23 avril 2011.

Engagement incompréhensible de Cleo Schweitzer, qui se prétend “Verseau ascendant écolo”… Vous vous demandez sans doute pourquoi cette femme une grève de la faim tournante? Moi aussi…

C’est le choix de la gauche de ne pas faire confiance aux agents EDF… Pourtant d’ici un an ils chercheront à obtenir leur suffrage alors que pour l’heure ils remettent en cause leurs compétences professionnelles dans la gestion du parc nucléaire français…

Ceci dit, en y réfléchissant une seconde fois, la réponse est peut être plus simple et plus évidente…

Les coups de com’ et le jusqu’au boutisme de la gauche, oui, mais faut pas que ça dure trop longtemps et encore moins que ça bouscule leur petit confort!!!

Le mécanisme qui régit ça est un peu le même que celui de ce vieil adage de gauche dont une amie, militante d’un parti national d’opposition, m’avait fait part il y a de cela quelques années:

“La pauvreté je suis contre et deux fois plus si c’est en bas de chez moi!” Et pour les plus sceptiques d’entre vous, et je sais qu’il y en a, vérifiez l’info par vous même sur le lien ci dessous et vous verrez… C’est par ici très chers camarades!

Un petit extrait pour ceux qui ne se sentiraient pas le courage de vérifier l’information, dont par ailleurs, une certaine presse à diffusion nationale a “oublié” de parler: “Les «jeûneurs de Colmar» se passeront de nourriture au moins 366 jours, à tour de rôle, a expliqué l’alsacien Pierre Rosenzweig.”

Joli coup de pub pour Cleo Schweitzer, mais qu’elle se rassure… Lorsque les urnes auront parlé, elle comprendra par elle même que récupérer les vieilles stratégies d’attaque de ses “ancêtres” est de loin une solution non payante sur le court et le long terme!

On vous recommande

A propos de l'auteur nagl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.