/>

Saluts néo-nazis : Marine Le Pen va-t-elle expulser un nouveau candidat FN ?

Rédigé par kacheer le 22 avril 2011.

Jean-Baptiste Cordier, candidat FN dans le canton de Soulaines, a été photographié en compagnie de néonazis opérant un salut hitlérien. Trois jours après l'expulsion d'Alexandre Gabriac, ex-candidat aux cantonales à Grenoble et conseiller régional Rhône-Alpes, photographié en train d’effectuer ce devant un drapeau nazi, Marine Le Pen devrait à nouveau agir en conséquence si elle veut poursuivre son opération de dédiabolisation et de crébilisation.

Jean-Baptiste Cordier, candidat FN dans le canton de Soulaines, a été photographié en compagnie de néonazis opérant un salut hitlérien. Trois jours après l’expulsion d’Alexandre Gabriac, ex-candidat aux cantonales à Grenoble et conseiller régional Rhône-Alpes, photographié en train d’effectuer ce devant un drapeau nazi, Marine Le Pen devrait à nouveau agir en conséquence si elle veut poursuivre son opération de dédiabolisation et de crébilisation.

 

 

Le 19 avril, la commission des conflits du Front National a exclu de ses rangs l’embarassant Alexandre Gabriac, ce qui a provoqué des remous au sein du parti. Ainsi, Bruno Gollnisch s’est dit “extrêmement étonné que Marine Le Pen ait pu prendre cette décision alors qu’elle se trouve à 10 000 km de là, en vacances en Thaïlande”. Alexandre Gabriac est loin d’être le seul candidat du Front National fricotant avec les milieux néo-nazis.

 

En effet, un nouveau faf vient de se faire prendre la main droite levée. Jean-Baptiste Cordier, 21 ans, candidat FN du canton de Soulaines, dans l’Aube (10), apparaît sur deux photos en compagnie de crânes rasés. Sur l’une d’elles, plusieurs de ses coreligionnaires effectuent tout sourire des saluts nazis. Philippe Dallemagne, maire de Soulaines et vainqueur des cantonales, a reconnu Jean-Baptiste Cordier sur la photo.

 

Jean-Baptiste Cordier a terminé second de l’élection cantonale, derrière un candidat divers droite, en récoltant 22% des voix.

 

Lors de l’expulsion de Gabriac, le secrétaire général du FN Steeve Briois avait souhaité marquer le coup et affirmer “qu’au Front National, il n’y a pas de place pour des personnes qui ont cette idéologie”.

 

De son côté, le secrétaire départemental du FN en Moselle a averti les adhérents du parti que “Marine Le Pen a prévenu que tout ce qui ressemble de près ou de loin à un “ skinhead ” sera exclu manu militari.”

 

Posture médiatique ? écran de fumée ? Il s’agit maintenant de mettre cet avertissement en pratique…

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Historien dit :

    Contrairement à ce qui est dit dans le corps de cet article, l'intéressé n'a pas la "main droite levée"…

    Ensuite, que tous les partis de gauche commencent par montrer l'exemple en renvoyant de leur rangs tous ceux qui ont été pris en photo ou vidéo avec le poing levé et en train de chanter l'internationale, ou de crier vive Ho Chi Minh… Par respect pour les 100 millions de victimes de la barbarie communiste.

    Curieusement, les "erreurs de jeunesse" d'extrême-gauche, sont beaucoup plus facilement pardonnées que celles d'extrême-droite… Quand seulement les premières sont admises commes des erreurs par leurs auteurs, ce qui est déjà très loin d'être évident…

  2. Décence dit :

    Un crâne rasé pareil candidat du FN ?

    Ca craint…

Laisser un commentaire