Jérome Cahuzac : le député socialiste aux méthodes sarkozystes

Rédigé par lateigne (24actu) le 25 avril 2011.

Enfin un député socialiste qui ne vit pas au pays des bisounours et ne cherche pas des excuses sociales vaseuses pour justifier la micro-délinquance qui gangrène notre pays. Jérome Cahuzac, député maire PS de Villeneuve-sur-Lot, a retourné une giffle à une racaille qui le provoquait.

Dialogue. Tolérance. Insertion. Autant de formules tartes à la crème qui ont prouvé leurs limites face à de jeunes sauvageons dévérébrés qui ne comprennent qu’une chose : le rapport de force viril qui leur permet de comprendre (enfin) où se situent les limites !

On ne répond pas aux insultes, aux provocations et aux coups d’adolescents paumés avec de belles paroles républicaines. Jérome Cahuzac a laissé de côté l’angélisme hugolien du PS pour jouer son rôle d’élu : affirmer les limites de l’autorité à de sales gamins qui n’auront pas perdu leur soirée.

Le déroulement des faits tel que raconté par le député est intéressant. Jérome Cahuzac est venu s’interposer au milieu d’une bagarre. Il a été pris à partie par un groupe de “jeunes” (selon la terminologie médiatique qui ne recouvre en fait que le voyous mineurs ou pas de toutes sortes).

Insultes. Bousculades. Après avoir tenté de raisonner ces adolescents, Jérome Cahuzac a retourné une giffle à l’un de ses agresseurs. Stupéfaits de voir un adulte pour une fois leur répondre, le groupe de racailles s’est tout de suite calmé et l’incident a été clos.

De quoi se demander si nos forces de police ne devraient pas avoir pour consignes discrètes de ne pas hésiter à sortir la boite à baffes avec des racailles arrogantes et sûres d’elles, qui ne risquent rien pour leurs actes de micro-délinquance qui pourrissent pourtant la vie de millions de citoyens.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Marouane dit :

    Mr Le Député-Maire et Président de la commission des finances,

    Permettez-moi de vous adresser toute ma reconnaissance face à un tel "courage". En effet, cet agissement risque de compromettre toutes vos ambitions politiques. Sachez cependant, que la communauté Villeneuvoise, en majorité et peu importe l’appartenance politique, vous soutiendra quoiqu'il advienne. Moi aussi, pour avoir arpenté les rues de votre commune, j'ai parfois été tenté d'adresser une correction à ces garnements ! Que tous les élus prennent exemple sur vous en étant plus présents sur le terrain !

    Cependant, je pense que d'un tel acte, ce qu'il faut retenir, ce n'est pas cette paire de claques, mais cette incivilité croissante dans la bastide. Il est temps de passer à la vitesse supérieure afin de traiter plus sérieusement ce problème.

  2. Jammet dit :

    S'il y a souvent des claques qui se perdent, celle-ci est arrivée à bon port, et à bon escient.

Laisser un commentaire