Racisme : Malek Boutih défend Laurent Blanc face à Mediapart

Une fois n’est pas coutume, un responsable politique socialiste est sortie des réflexes pavloviens anti-racistes pour défendre Laurent Blanc face à la « cabale » menée par Mediapart contre le sélectionneur national et la FFF.

 

Pour Malek Boutih, qui est un des rares au PS avec Manuel Valls à avoir une véritable réflexion sur l’intégration et l’identité nationale, les accusations de racisme à l’égard de Laurent Blanc sont « un scandale » et une « honte » sur « le fond comme sur la forme ».

 

« Tout ça est une cabale. Si on doit parler de discrimination, est-ce que c’est sur les terrains de foot ou à l’Assemblée nationale », s’est demandé le responsable socialiste avant d’affirmer que le débat sur la binationalité est « intéressant et vrai ».

 

« On dit que la Nation française est à tout le monde, mais si on a envie de jouer pour une nation étrangère on le fait dès son plus jeune âge. Ce n’est pas un tabou, on a le droit de poser ce débat », a affirmé Malek Boutih sur le plateau de Ruth Elkrieff.

 

Le débat sur la binationalité dans la formation des jeunes footballeurs est même selon lui « utile pour la construction d’une vraie nation moderne et metissée ».

 

« Vous décidez de participer à l’équipe nationale. C’est pas que pour l’argent, pas que pour votre carrière. C’est normal d’adhérer à ce collectif. On n’est pas obligé d’aller en équipe nationale, mais si on fait ça, on a un pacte avec la Nation, on la représente », a-t-il conclu.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

1 réaction à “Racisme : Malek Boutih défend Laurent Blanc face à Mediapart”

  1. Une fois de plus la réaction de M.Boutih est pleine de bon-sens. Je me demande ce que fait encore au PS un homme de cette qualité et de cette lucidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.