/>

DSK : du pétard au cigare, itinéraire de la gauche bobo

Rédigé par lateigne (24actu) le 05 mai 2011.

Dominique Strauss-Kahn est passé en quelques années des pétards aux cigares… Édifiant parallèle d’une gauche bobo qui s’est convertie du gauchisme béta au libéralisme le plus effréné.

 

En reconnaissant qu’il fumait des pétards (info glanée sur le compte Twitter de Benjamin Ovich, journaliste à BFM TV) lors de ses années éstudiantines à Jussieu, Dominique Strauss-Kahn a illustré bien malgré lui les dérives d’une gauche convertie depuis les années 1980 au fric, au caviar et aux cigares.

 

L’homme politique le plus riche de France, qui parade au volant de sa Porsche dans les rues de Paris avant de lancer une campagne contre la “droite de l’argent” et le bling-bling présidentiel, est un condensé du crash moral de la génération mai 68 qui promettait de “changer le monde”, mais n’a fait que piller la France pour défendre des privilèges générationnels.

 

Rien de surprenant d’apprendre que Dominique Strauss-Kahn fumait des joints avec ses amis gauchistes (même s’il affirme qu’il ne les aimait guère) en refaisant un monde qu’il imaginait à coup sûr plus “solidaire”… mais les années sont passées par là, ainsi que le cynisme irréductible des post-soixanthuitards… et si le discours vide de sens du PS reprend les utopies de Mai 68, plus personne n’y croit rue Solférino !

 

Le patron du FMI a troqué depuis belle lurette la “marie-jeanne” contre de gros barreaux de chaise bourgeois et préfère serrer la ceinture (et asphyxier ?) la Grèce, l’Irlande et le Portugal plutôt que de rêver un monde plus social… Les bourgeois, c’est comme les cochons…

Laisser un commentaire