/>

Hypocrisie : Bertrand Delanoë expulse des clandestins tunisiens

Rédigé par lateigne (24actu) le 05 mai 2011.

Schizophrènes les socialistes ? Ce n’est en tout cas pas Bertrand Delanoë qui dira le contraire, lui qui tient depuis plusieurs jours un discours tiermondiste irresponsable à l’égard de l’afflux de clandestins tunisiens… avant de les faire expulser en sa qualité de maire de Paris !

 

Bertrand Delanoë a demandé mercredi l’expulsion des clandestins tunisiens de l’avenue Bolivar qu’il avait pourtant soutenu ces derniers jours… en faisant appel à un imposant dispositif policier.

 

Voici un nouvel exemple du double discours socialiste, pourfendeur d’un gouvernement “réactionnaire” voire “raciste”, mais appliquant dès qu’ils sont en responsabilité les mesures les plus radicales…

 

On l’avait vu avec les Roms, que des élus socialistes à travers la France faisaient déguerpir pendant que les bonnes âmes de la rue Solférino dénonçait des “atteintes aux droits de l’Homme” et de la “discrimination”… on en revoit un exemple aujourd’hui avec un Bertrand Delanoë hier superstar des clandestins tunisiens transformé deux jours plus tard en supplétif de la BAC.

 

Si ce n’était si désolant de voir des politiciens de premier plan défaire la nuit ce pour quoi ils se battent le jour, la situation serait plutôt rassurante. S’il devait un jour gagner des élections nationales, le parti socialiste ne serait-il pas en mesure de mettre à la poubelle toutes les balivernes socialisantes dont il nous abreuve en ces temps pré-électoraux ?

 

Dans tous ses reniements, le PS ne fait-il pas la démonstration qu’il s’agit d’un parti pragmatique qui pourra gouverner et revenir sans sourciller sur ses promesses irresponsables… Si Bertrand Delanoë était encore en mesure d’être candidat, à n’en pas douter !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Alain le Garrec dit :

    Il n'y a pas de Schizophrènie du Maire de Paris, il y a un bâtiment qui n'est pas en capacité de recevoir 200 personnes. Il y a eu dialogue, ouverture d'autres structures, mais certains irresponsables associatifs qui poursuivent d'autres buts que le soutien aux sans pairers Tunisien ont eu gain de cause. Resultat des arrestations…Faire croire autre chose est stupide et malhonnéte et surtout dangereux pour les Tunisiens.

  2. Gilbert Duroux dit :

    C'est pas sérieux de mettre en avant la signature de Bertrand Delanoë alors qu'il vient de livrer 140 Tunisiens à la police. Et en plus il essaie de faire porter le chapeau aux organisations de soutien. Voir ici :
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=56

    PS : pour M. le Garrec, j'étais sur place et puis vous assurer que les Tunisiens étaient maîtres de leurs décisions. Comme Delanoë vous leur faite l'injure de penser qu'ils se laisseraient manipuler comme des enfants.

    Ils n'ont pas besoin de votre condescendance.

Laisser un commentaire