/>

Pourquoi le FN fait peur à la CGT

Rédigé par patsoul (24actu) le 09 mai 2011.

cgt, fn, front national, bernard thibault, marine le pen, jean-marie le pen, nicolas sarkozy, syndicalisme, syndicat, présidentielles 2012, fo, cfdt

Alors que l’électorat populaire français se détourne de plus en plus de l‘extrême gauche en faveur de sa secrète jumelle, l’extrême droite, la CGT a lancé une offensive contre le Front National.


Le principal syndicat de France est en perte de vitesse, ses adhérents sont de moins en moins nombreux et sa puissance politique, si elle reste scandaleusement disproportionnée au regard de son nombre d’adhérents (environ 600 000 en 2008), s’effrite un peu plus chaque année.

 

Parallèlement, Marine Le Pen est au top, elle parviendrait même, selon certains sondages qui ont fait couler beaucoup d’encre, au deuxième tour des présidentielles. Socialement, les électeurs de Marine Le Pen sont surtout issus des classes populaires, celles qui faisaient autrefois le bonheur de la CGT.

 

La gauche, en évitant scrupuleusement d’aborder les vrais thèmes par mépris idéologique ou par lâcheté, a laissé un boulevard à l’extrême droite dont le discours s’est également rapproché des thématiques sociales et de la vie quotidienne des travailleurs. Les membres de la CGT ont donc peu à peu glissé vers le Front National. Ainsi, récemment, différents syndicaliste encarté à la CGT mais aussi chez FO et à la CFDT sont devenus candidats sur des listes électorales FN.

 

Suite à ces histoire et à la prise de conscience des dirigeants CGTistes que leur aveuglement les conduisait droit dans le mur, la CGT a décidé de réagir. Ainsi, le premier mai dernier, lors des manifestations traditionnelles, un argumentaire “anti-FN” a été distribué afin d’expliquer aux bons ouvriers à quel point le parti de Marine Le Pen est mauvais, raciste et répugnant. Une preuve d’ouverture d’esprit !

 

Paradoxalement, s’il faut retenir un point positif de cette énième caricature anti-FN, c’est que pour une fois, on sort d’une diabolisation stérile du FN et que l’on accepte de combattre ce parti sur le débat d’idées, même si les méthodes sont encore quelque peu soviétiques…

Déjà une remarque sur cet article

  1. ludo dit :

    en méme temps quand on sait que les partisant du FN skined et autres… on était prier de ne pas venir au discour du 1er Mai, on ne peut que se mefier de du vrais visage du FN

    avec 600 000 adhérant la cgt et loing devant n'immporte quel partie politique en termes d'adhésion … a méditer !

Laisser un commentaire