/>

Affaire DSK: Le Pen/Mélenchon, seuls politiciens dignes

Rédigé par lesoufflet le 21 mai 2011.

marine_le_pen_jean_luc_melenchonDepuis le début de l’affaire Strauss Kahn, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon sont les seuls politiciens à avoir gardé les pieds sur terre. En effet, face à la langue de bois ou aux allusions déplacées à un pseudo complot, seuls ces deux candidats extrêmes ont gardé le cap de la dignité et se sont d’abord émus pour la victime présumée de viol.

 

Si le crime est avéré, c’est l’ensemble de la classe politico-médiatique qui devra être jugée pour complicité. Et plus particulièrement le PS qui a couvert le comportement de son éléphant pendant de longues années. Mais il est vrai qu’au Parti socialiste, une femme de ménage noire ne compte pas vraiment…

 

Heureusement pour notre pays, certains dirigeants politiques ont été plus élégants que d’autres et n’ont pas cédé à l’omerta imposée depuis toujours sur les pratiques de DSK. Ils ont dit tout haut ce que tous les français pensent tout bas : “et si on attendait les résultats de la justice au lieu de traiter une pauvre femme de chambre noire et mère célibataire de sale menteuse alors qu’elle vient quand même peut-être de subir un viol” (ou un troussage à l’ancienne selon le socialiste Jean-François Kahn). Voici donc les déclarations dignes des deux “résistants” Jean-Luc Mélenchon (sur son blog) qui nous avait habitué à moins d’honnêteté intellectuelle mais qui fait preuve, pour une fois, de sagesse, et Marine Le Pen (sur BFMTV) qui est aime prendre le système médiatique et politique à contre pied :

 

“Mais aussi parce que dans le cas contraire il y a une victime, il faut le rappeler. Je suis un peu surpris de voir que personne n’a l’air de se préoccuper de la femme de chambre de l’hôtel. Affabulatrice ? Peut-être ! Mais si c’est une victime, alors qui la plaint ? Nos paroles ne doivent-elles pas inclure le respect qui lui serait dû ? Personne n’a l’air d’y songer pour l’heure. Je suis étonné de constater que pas un commentaire de femme politique n’envisage cet aspect du drame, c’est-à-dire cette personne là. Une femme de chambre, c’est moins intéressant ?  Comme si tout était dans le commentaire de la scène. La politique spectacle éteindrait-elle tout sentiment humain ? Finalement, quoique  l’on dise, on dira mal. De toute façon la poubelle est ouverte et les bêtes vont se disputer les ordures.” (Mélenchon)

 

« J’ai été une des premières à dire, je crois, la vérité (…). L’ensemble de la classe politique et journalistique bruissait non pas du comportement – comme on a dit – de séducteur invétéré, mais du comportement de harceleur de Dominique Strauss-Kahn. Et un certain nombre de ses adversaires politiques savaient que ce comportement quasi-pathologique pouvait être un avantage pour eux dans une campagne présidentielle ». Marine Le Pen ne s’est pas empêchée non plus d’asséner un coup aux différents soutiens qu’a encore le socialiste en France en soulignant que les partisans de DSK « étaient prêts à porter cet homme à la tête de l’Etat français, comme Nicolas Sarkozy a été prêt à le mettre à la tête du FMI, connaissant cette situation ». (Le Pen)

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. Jean Louis dit :

    L'article a un parti pris anti-Mélenchon assez flippant.

    J'annonce avant tout que je ne suis pas membre du Parti de Gauche ou du Front de Gauche, bref je ne suis pas lié à Mélenchon.

    L'article annonce que deux personnages politiques se sont indignés de la présentation de "l'affaire DSK" où aucune place n'est fait pour la présumé victime. L'article oublie déjà Dupont Aignant, Marie-George Buffet, Clémentine Autain… mais bon, l'erreure est humaine et c'est surement pas voulue !

    Voyons voir maintenant l'analyse.

    Pour Mélenchon, l'auteur écrit : "Jean Luc Mélenchon qui nous avait habitué à moins d’honnêteté intellectuelle mais qui fait preuve, pour une fois, de sagesse".

    "nous avait habitué à moins d'honnêteté intellectuelle" ; "pour une fois"…

    Sacré jugement !!!

    Lisez davantage le blog de cet homme politique ! Je ne rejoinds pas toujours ses solutions, mais son analyse est toujours d'une honnêteté intellectuelle sans faille !

    Je conseille d'ailleurs ce blog à TOUS ! On peut reprocher ce qu'on veut à Mélenchon, mais son analyse politique est toujours juste !

  2. woshe dit :

    Cet article n'est qu'une médiocre manipulation de plus qui tend à mettre Mélenchon et Le Pen dans le même panier, sous des atours enjoliveurs. Ils seraient les seuls à s'opposer aux autres, bref, ils se rejoignent. Je vous suggère donc de comparer leurs programmes politiques plutôt que de vous arrêter à leurs prises de position sur l'affaire DSK. Vous verrez que Le Pen est une libérale pur jus (elle était où pendant les manifs sur les retraites ? Pendant l'opération Plomb durci à Gaza ? Que pense-t-elle de l'ISF, à laquelle elle est assujettie ? Sans parler de la laïcité ou de l'immigration, sur lesquelles sa "philosophie" n'a rien de commun avec celle de Mélenchon).

    Bien à vous,

    Woshe

  3. Meos dit :

    N'importe quoi comme article. Mélenchon s'intéresse à la victime et ménage DSK.

    Le Pen enfonce DSK et ne parle pas de la victime.

    Le Pen est à rapprocher de Debré et Mélenchon des élus du Front de Gauche et des verts qui ont fait remarqué qu'il y avait une victime, tout en ménageant DSK.

  4. SETI dit :

    Cet article ne prouve qu'une chose : la médiocrité de son auteur.

    Mélenchon, présidons !

  5. Julien dit :

    "Victime présumée de viol"… Vous devriez vous abstenir d'écrire des choses aussi affligeantes… Ce n'est pas la victime qui est présumée… Sinon la présomption d'innocence n'a plus beaucoup de sens.

    Il n'y a de plus rien de prouvé quant aux comportement de DSK pendant des années. Qu'il soit infidèle, peut-être, est-ce que ça nous regarde? sans doute pas. Une affaire de délinquance sexuelle impliquant DSK a été portée devant la justice en France? Non. Et ce n'est sans doute pas l'affaire Tristane Banon qui changera les choses, les faits qu'elle allègue sont prescrits. Sauf si elle les change et qu'elle allègue des faits qualifiables de tentatives de viol ou de viol, mais pour l'instant ses dire s'apparentent à une agression sexuelle, faits déjà prescrits. Je ne me prononce pas sur la véracité de ses propos, mais quand son avocat dit qu'elle se tate à porter plainte, c'est bidon. Cette affaire n'ira jamais devant les tribunaux. Cela étant dit, on ne peut donc en aucun cas considérer DSK comme un délinquant sexuel tant qu'il n'a pas été condamné.

    La plupart des articles de ce site sont d'un parti pris flagrant. Parler d'actu autrement, c'est votre slogan? Si vous entendez par là que vous parler de l'actualité autrement que de la manière dont elle s'est déroulée, je suis tout à fait d'accord avec vous!

  6. […] irrespectueuses des cadors du PS sur cette affaire. De manière surprenante, il a même approuvé la position de Marine Le Pen, « la seule qui ait été sincère », selon […]

Laisser un commentaire