/>

Pierre Bergé regrette d’avoir investi dans le Monde

Rédigé par myriamb le 26 mai 2011.

Dans un e-mail adressé le 11 mai à Erik Izraelewicz, le membre du directoire du Monde, Pierre Bergé, homme de gauche, mécène de la campagne de Ségolène Royal, traduisait sa très méchante humeur au regard du traitement réservé à Tonton Mitterrand dans les colonnes du journal dont il est récement devenu actionnaire... Bergé, toujours aussi sensible quand on touche à l’ancien président de la République, avait qualifié d’«immonde» un article du Monde, assimilé à un «brûlot d’extrême droite» allant même jusqu’à déclarer : «Je le prends en outre comme un acte anti-Bergé pour marquer l’indépendance du journal vis-à-vis d’un actionnaire».

Sur le coup de la colère, Pierre Bergé considérait alors que «payer sans avoir de pouvoirs est une drôle de formule» à laquelle il aurait dû réfléchir. Excellent syndrôme de ce que pensent vraiment les socialistes de la gauche dite caviar : Elle est trop bonne pour les pauvres, alors qu’ils ne demandent pas à participer à la vie publique. Et puis la liberté de la presse, c’est pour les autres hein.

On comprend mieux pourquoi Martine Aubry appellait à « détacher la presse des grands groupes industriels, actionnaires qui ont pris des positions dominantes et instituent le profit comme critère de succès des titres et des chaînes » dans son dernier livre “changer de civilisation”…

Laisser un commentaire