/>

Des “casques bleus” pour protéger les écoliers de banlieue ?

Rédigé par lateigne (24actu) le 03 juin 2011.

Le maire de Sevran a demandé sans rigoler l’envoi de “casques bleus” dans sa ville (Seine Saint-Denis) en proie à une violence armée galopante et où les récréations d’une école primaire ont été annulées à plusieurs reprises en raison de coups de feu tirés à proximité.

 

Qui osera dire que les problèmes d’insécurité en France sortent de l’imagination de quelques extrémistes de l’UMP qui sucent la roue du Front National ? Stéphane Gatignon, maire de Sevran en banlieue parisienne, réclame rien de moins que la création d’une force d’intervention à l’image de ce qui se passe dans les pays en guerre.

 

C’est que de guerre il en est bien question, à Sevran comme ailleurs, mais il s’agit de guerres de gangs entre voyous de quartiers. Des racailles qui, à force de ne jamais rencontrer d’autorité dans leurs dérapages (incivilités, petits deals, vols) et avoir entendu les discours victimaires d’une élite parisienne déconnectée (du genre c’est la société qui génère la violence) sont montés en grade dans le crime et la violence.

 

Jusqu’à quel point ? Des guérillas urbaines aux portes de Paris et des forces de police totalement dépassées par le déchaînement de violence et les moyens dont disposent ces criminels… Un petit-air de favela sud-américaine contrôlée par les cartels de la drogue ? Une véritable image portée en réalité.

 

Stéphane Gatignon précise d’ailleurs que les renforts policiers, qui disposent pourtant de moyens héliportés, sont incapables de mettre un terme à la violence. A tel point que les écoliers ne peuvent plus aller en récréation sans risquer d’être victimes d’une balle perdue.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. muzikant dit :

    … ce maire, l'ancien communiste est peut-être le seul étranger a sevran …

  2. […] Via Scoop.it – Sécurité par la CFTC HUSLe maire de Sevran a demandé sans rigoler l’envoi de « casques bleus » dans sa ville (Seine Saint-Denis) en proie à une violence armée galopante et où les récréations d’une école primaire ont été annulées à plusieurs reprises en raison de coups de feu tirés à proximité.Show original […]

  3. evelyne dit :

    bientôt un "Kosovo" en France si nous ne réagissons pas c'est ce qui nous pend au nez !!!!!!!!

  4. boutrosdu93 dit :

    bas moi pour avoir pas mal d'amis dans des cité du 93 donc pas deconecté du mileu je peux dire que ok meme si la violence est inacceptable il ne faut pas s'arreter la et voir les causes du probleme a la base, ces gars ont il eu ? papa maman pour les aider financierement pour etudier et oui tout n'es pas gratuit de plus quand ya les prof les plus mauvais qui sont mi plus les parent qui sont parfois débordé, et ne parlent pas toujours bien francais et quand les potes poussent a faire du business car tu vas voir c'est mieux c'est pas boloss bon tout ca pour dire faut justement vivre dans les quartier pour voir tout n'es pas si facile et manichéen

Laisser un commentaire