/>

Gaz de schiste : le nouveau mythe millénariste des écolos

Rédigé par lateigne (24actu) le 10 juin 2011.

Vous aviez aimé les OGM et les délires millénaristes autour des “risques de contamination” ? Vous allez adorer le gaz de schiste, ce nouveau cheval de bataille obscurantiste des écologistes français. Et la stratégie de la peur fonctionne puisque le Sénat a entériné la décision d’interdire les explorations.

 

Une énergie fossile abondante, qui pourrait permettre de résoudre (pour un temps) la question de la raréfaction des ressources pétrolières… et dont accessoirement la France dispose de ressources importantes. Pas de chance pour le gaz de schiste, les écolos hystériques sont passés par là et ont retourné en quelques semaines l’opinion publique et des médias (comme souvent) mal informés.

 

Le gaz de schiste ne représentait pas la panacée et les techniques d’extraction sont à l’heure actuelle fortement polluantes. Est-ce une raison pour renoncer ? Pour s’interdire la recherche et la science ? Et peut être un jour trouver des moyens écologiquement acceptables d’extraire ce gaz fossilisé en sous-sol ?

 

C’est là que le parallèle avec les OGM (mais aussi dans une certaine mesure avec le nucléaire) devient intéressant. Au nom d’une idéologie du “naturel” (qui ne veut d’ailleurs rien dire), les écologistes se sont faits depuis belle lurette les ennemis de la science, de la Raison et du savoir.

 

Les OGM ne rentrent pas dans leur grille de lecture de l’agriculture, qu’ils n’envisagent que dans le cadre d’une tradition totalement fantasmée (généralement par des citadins). Il faut donc les bannir et utiliser toutes les outrances pour les décrédibiliser auprès de l’opinion publique en faisant croire qu’elles sont dangereuses, invasives… et que le but ultime de leur exploitation est d’affamer le tiers-monde (quand il s’agit exactement du contraire).

 

Pour le gaz de schiste même topo. Les écolos veulent nous refourguer des énergies renouvelables (quand bien même tout le monde sait que ces sources d’énergie peuvent au mieux être utilisées comme sources d’appoint) et l’idée qu’une alternative pourrait désormais se substituer au pétrole leur est insupportable.

 

Les écologistes ne réussiront toutefois pas à renverser l’histoire… et le gaz de schiste sera exploité ailleurs qu’en France ! Mais ils vont réussir (comme ils l’ont fait avec les OGM) à détruire toute chance française de pouvoir participer à la compétition internationale de cette énergie d’avenir… Et hélas, le Parlement français est tombé dans ce panneau lamentable !

Déjà 17 remarques sur cet article

  1. Lamiraux dit :

    Bien vu!

  2. denis dit :

    Monsieur,

    quel fantastique article que le votre!

    sachez, premièrement, que l'on peut être contre l'exploitation des gaz et huiles de schiste sans être un débilécolo.

    Ensuite, vos arguments ne tiennent pas debout une seule minute et me rappelle un articulet insipide parut dans les colonnes du pourtant sérieux journal "les échos", où l'on disait que les éoliennes étaient plus polluantes que le gaz de schiste car fabriquées avec des matières chimiques… Imparables comme argument.

    Quand aux OGM, le rapprochement est effectivement intéressant. C'est vrai que nous aurions dû laisser faire et voir les résultats dans les 20 ou 30 ans à venir.

    On voit les résultats d'une exploitation massives des gaz des schistes aux USA et au Canada. Evidemment, en France, les sociétés américaines qui ont durablement polluées les nappes phréatiques ne vont JAMAIS faire les même erreurs. Total et GDF veilleront bien sûr au grain.

    Plutôt que des plancher sur des sources d'énergie alternatives maintenant, surtout siphonnons ce qui reste à siphonner et après on verra bien…

  3. heptan dit :

    article rédigé par un actionnaire de Total.. agressif et désinformatif à souhait.

    Etre contre les gaz de schiste, ce n'est pas forcément être écolo.

    Il y a des gens choqués par des injections de produits polluants dans le sol, pour l'enrichissement d'une poignée d'actionnaires:

    le gaz de schiste est un retour en arrière, vers la calèche à cheval ! allons de l'avant avec d'autres énergies.

  4. Polo0000 dit :

    Écologiste ou pas cet article regroupe une mélange incalculable d'informations qui mises bout à bout essaye de faire croire à un raisonnement cohérent.

    Premièrement l'emploi du mot obscurantisme n'a pas sa place ici. Petit rappelle : "Un obscurantiste est une personne qui prône et défend une attitude de négation du savoir (refuser de reconnaître pour vraies des choses démontrées)". Or les sujets abordés à savoir (OGM, schiste, nucléaire) porte la preuve (et ça personne ne peut le nier) que le nucléaire comporte un risque pour la santé, que l'exploitation des gaz de schiste est très polluante pour les sol. Quand aux PGM et non OGM (distinction importante surtout si on parle des écologistes) rien n'est prouvé, mais ce n'est pas uniquement le risque de dissémination dans l'environnement qui est montré du doigt : -risque de danger pour la santé humaine

    -risque de dégradation des terres arables

    -risque avéré du non contrôle des cultures OGM vis-à-vis des cultures non OGM (la mort du bio entre autre)

    Et beaucoup d'autres risques mais qui sortent du secteur environnemental.

    Et ne pas regrouper dans écologiste,anti-schiste, anti-pgm, et anti-nucléaire ce ne sont pas forcément les mêmes personnes.

    On peut quand même ressortir de cet article sans queue ni tête, une question importante qui peu partager les avis et plus censé que le dénigrement systématique.

    Faut-il continuer dans la voix des énergies fossiles sachant quelles ne sont pas illimitées ou alors rechercher des énergies dites propres et renouvelables au détriment peut être d'une économie flamboyante?

    C'est une question d'avenir!

  5. Gilles dit :

    Le gaz de schiste n'est pas une bonne chose les conséquences de son exploitation se voit aux Etats-Unis et elle ne sont pas très bonne pour l'environnement et pourtant je suis un environnementaliste anti-écolo.

  6. denis dit :

    cet article est assez révélateur de l'esprit d'une certaine presse "de droite" qui fleurit de plus en plus fréquemment sur le net et qui pense faire contre-point face à une presse "de gauche".

    Sous couvert de critiquer la pensée unique gangrenée par des babacroulants ex-soixanthuitards reconvertis dans les nouvelles technologies (et qui roulent en audi a4), des petits malins décomplexées mais pas forcément plus intelligents que le camp d'en face, en profitent pour dire tout et n'importe quoi parce que c'est dans l'air du temps.

    Il est tellement plus simple d'applaudir Eric Zeimour parce que cet énergumène dit ce que la France profonde veut entendre, plutôt que de se poser et de réfléchir. De toute façon, depuis que notre Zébulon 1er a accédé au trône suprême, l'action passe avant la réflexion avec les conséquences nombreuses que l'on connait…

    Contrairement a ce qu'il est mentionné dans cet article, il est totalement faux de dire que toutes les voix pour exploiter les gaz et huiles de schistes sont fermées. Elles sont tout au plus entre-fermées, le temps que la campagne présidentielle se fasse. On en reparlera après mai 2012…

    Et, habitant en Seine-et-Marne a quelques kilomètres d'un des premiers sites ayant commencé a hydrofracturer (à Doue), je peux certifier que les choses bougent même si le gouvernement veut nous faire croire le contraire.

  7. Laulau dit :

    En général les écolos me gonflent avec leurs peurs égoïstes et leurs arguments "scientifiques" à la Tintin sur la lune.

    Mais là, pardon, avant de se moquer d'eux, il faut savoir de quoi on parle. Votre gaz de schiste, c'est du méthane, ou gaz "naturel" (pour appâter les écolos). C'est un gaz léger, presque autant mobile et explosif que l'hydrogène. Pour le libérer de la roche il faut la faire exploser pour y créer des fissures.

    Quelle que soit la technique employée, une fois le gaz libéré par le craquage de la roche, il ne va pas attendre gentiment qu'on le récupère mais diffuser aussitôt vers la surface du sol et la récupération par pompage ne peut-être que partielle. Je ne vois pas quel genre de solution technique pourrait l'empêcher de se retrouver dans les nappes phréatiques.Les écolos se polarisent beaucoup sur les produits "chimiques" (donc caca pour eux) et oublient que le problème principal, c'est le gaz "naturel" lui même. C'est d'ailleurs ce qui est arrivé aux USA ou des robinets se sont transformés en chalumeaux.

  8. Julien dit :

    Encore un article de merde sur votre site…

    Pour les OGM, le risque de pollution génétique des cultures avoisinantes est avéré. Déjà que nous avons perdu, en Europe, plus de 80% de notre diversité végétale…

    De plus, il suffit de regarder du côté des USA pour comprendre l'autre risque que représentent les OGM: un grain de maïs OGM est un objet breveté, donc les agriculteurs ne peuvent pas les conserver d'une année sur l'autre, et se font complètement exploiter par Monsanto, qui les oblige à acheter des semances tous les ans.

    Alors quand on ne sait pas on ferme sa gueule.

  9. […] Via Scoop.it – Environnement par la CFTC HUSVous aviez aimé les OGM et les délires millénaristes autour des « risques de contamination » ? Vous allez adorer le gaz de schiste, ce nouveau cheval de bataille obscurantiste des écologistes français. Et la stratégie de la peur fonctionne puisque le Sénat a entériné la décision d’interdire les explorations. Une énergie fossile abondante, qui pourrait permettre de résoudre (pour un temps) la question de la raréfaction des ressources pétrolières… et dont accessoirement la France dispose de ressources importantes…Show original […]

  10. Helene L dit :

    Votre article me fait sourire, un peu par pitié, j'en conviens. On aurait presque envie de s'apitoyer sur votre sort tellement vous avez l'air malheureux. C'est vrai que tout ce qui pollue n'a pas le vent en poupe en ce moment…

    Je suis navrée de vous l'apprendre et j'espère que vous ne serez pas trop choqué : c'est vous qui, de toute évidence, êtes très mal renseigné… et sur de très nombreux sujets apparemment. A ce stade, je n'ai malheureusement pas de solution pour vous.

    Vous n'avez rien compris ni au gaz de schiste, ni aux OGM, ni à la France.

    Je peux vous proposer la lune peut-être ? Avec un peu de chance, vous y trouverez quelqu'un qui vous comprenne, en cherchant bien.

    Ah oui, au fait, après le Sénat… il y a aussi la Bastille 🙂 Dormez tranquille quand même : nous veillons.

  11. delabranche dit :

    peut être bien que ce journaliste fait de l'humour noir …..et que dans sa maison de campagne il a du gaz de schiste, il se lave au briquet .. (on ouvre le robinet de la douche ,on laisse couler trois minutes hop un coup de briquet … c'est dépoilant ! et on a plus besoin d'aller perdre son temps a bronzer idiot sur le bord de la piscine autochauffante !! ..quand a la piscine mixte eau a bulle !! on peut faire griller en famille des merguez en nageant !! et hop c'est le dernier cri !!

    bravo !! c'est corrosif comme humour

  12. laur dit :

    Votre article est déplacé car non fondé … Je cite : " un temps " savez vous combien de temps ? apparement non et pour combien d'investissement ? apparemment non …. vous ne savez donc pas grand chose …. à part le fameux gaz au robinet …conaissez vous les réels enjeux ….pouvez vous définir une fracturation hydrolique et savez vous que sous le plateau du Larzac il existe actuellement la source qui alimente aujourd'hui plus de 340 000 personnes (montpellier et alentour ) et ne croyez vous pas que justement la France aurait un créneau à saisir en se distinguant pour 1 fois dans un domaine inventif , innovant et en marge … L'avenir quoi !faisons marcher nos petites têtes et du coup nous les garderions chez nous en prime !!!! les solutions alternatives existent bien mais elles dérangent

    Renseignez vous et surtut instruisez vous avant d'écrire un tel article !

    ps : bien sûr : l'aromathérapie, la botanique , l'homéopathie , etc etc …sont des disciplines non scientifiques !!!!! et là aussi VOUS vous savez !!!

  13. Knockaert Germaine dit :

    Tout simplement ceci, je ne suis pas écologiste dans le sens où vous vous l'écrivez, je fais attention à ce que je mange et à ce que je jette, je suis tout simplement une citoyenne qui ne veut pas de cette saleté ni chez elle ni ailleurs.

  14. C'est quoi cet article de M…. ?

    C'est quoi ce site d'hystérique ?

    Voici la carte des accidents chez des particuliers aux USA dus à l'extraction des gaz de schistes : rien d'hystérique pauvre type !

    http://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF8&source

  15. tom dit :

    Est-ce une blague? Ce n'est pas un article mais un torchon dégoulinant de venin . Lateigne, votre article est exécrable et vous ne dupez que les simples d'ésprits.

  16. Thierry Hartweg dit :

    Logique, et Fukushima n'est qu'une opportunité de ventiler la culture japonaise au travers du monde, par dissémination de la population auprès des écolos hystériques.

    Car les pro-nucléaires n'accepterons surement pas de voir près de chez eux des personnes potentiellement radioactive… Surprenant non !!!

    Les OGM si bon, permettent eux aussi de réduire la population de la planète grace notament au "petites" erreurs de laboratoire, qui permettent à la culture du coton en Inde de ne rien produire.. à celle du Blé aux US d'en faire autant sur certaines livraisons…

    Et cerise sur le gateau au US une plante "sauvage" (qu'elle horreur) à développé une résistance au RoundUp (comme les OGM) et envahi les champs de mais, elle doit être arrachée à la main et pour aider à développer de longues racines très dures…

    Le Gaz de Schiste, je n'en parlerai même pas, l'OMS (le truc de clown pour la santé dans le monde) vient de le classer DEVANT l'amiante pour les risques cancérigènes… Sont vraiment cons personne n'en parlait de celui la…

    Auteur : Lateigne… encore un qui est si sur de ce qu'il écrit qu'il préfère utiliser un pseudo…

    Maintenant on va lui ouvrir la porte de sortie : s'il s'agissait juste de savoir si il y avait encore quelques Français "réveillés" la réponse est dans les posts…

  17. denis dit :

    Mazette, ça en fait des dangereux écologistes obscurantistes qui en veulent à la dépendance énergétique de la France.

    Un conseil: fermez votre site et réouvrez le après mai 2012 quand un socialo sera de nouveau au pouvoir. Vous aurez une meilleure crédibilité.

Laisser un commentaire