/>

Marine Le Pen se plie à la pensée unique anti-nucléaire

Rédigé par lateigne (24actu) le 15 juin 2011.

Marine Le Pen s’est-elle convertie à la boboïtude anti-nucléaire ? Ou se positionne-t-elle juste dans le sens du vent ? En préconisant une sortie du nucléaire (à l’instar de la gauche), la présidente du Front National prend une posture de communication à contre-sens des intérêts de la France.

 

Le rôle d’un(e) politique n’est pas de se plier aux diktats des médias et de soutenir la pensée dominante du moment. La vague anti-nucléaire a beau être puissante en France suite à l’accident de Fukushima, le choix stratégique du nucléaire n’en demeure pas moins structurant pour l’économie française.

 

Au-delà de la posture, Marine Le Pen va-t-elle expliquer à ses électeurs qu’il faudra payer l’électricité beaucoup plus chère pour pouvoir construire de nouvelles éoliennes (qui ne fonctionnent pas en période de grand froid, anticyclones obligent) ? Va-t-elle leur dire la vérité sur la compétitivité de l’industrie française ? Ou va-t-elle se contenter des explications superficielles basées sur la peur et les fantasmes ?

 

Quand on est à la tête d’un parti qui se dit national et populaire, on ne peut pas s’engouffrer de la sorte dans la brèche gaucho-écolo au détriment des intérêts de la France.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. alec88 dit :

    Vous n'avez pas du lire le programme du FN en matière d'énergie : le recours à la filière du thorium est proposé comme alternative. Le FN est le seul parti à en parler. Cette solution, parfaitement au point technologiquement, aux multiples avantages, n'a pas été retenue par nos dirigeants car elle n'offre pas d'intérêt militaire.

  2. Un "article" qui réussit la performance de critiquer des propos totalement déformés sans même en citer un seul mot !

    Marine Le Pen n'a jamais dit qu'il fallait sortir du nucléaire dans l'immédiat, elle s'est bornée à constater que c'est vers quoi la France s'orienterait à plus long terme.

    La propagande de l'UMP manque décidément de subtilité.

  3. […] Via Scoop.it – Politique par la CFTC HUSMarine Le Pen s’est-elle convertie à la boboïtude anti-nucléaire ? Ou se positionne-t-elle juste dans le sens du vent ? En préconisant une sortie du nucléaire (à l’instar de la gauche), la présidente du Front National prend une posture de communication à contre-sens des intérêts de la France.Show original […]

  4. Chris L. dit :

    Je vois que vous n'avez absolument rien compris à ce que Marine Le Pen a dit sur France Inter, et cela ne m'étonne pas de vous !

  5. Helene L dit :

    Bravo Marine ! Ca, c'est courageux ! Tenez le cap, on vous suit 🙂

  6. gunther dit :

    Le thorium?! Oui, mais pour plus tard. Pour le moment il faut protéger contre les accusations ridicules et mensongères le programme nucléaire actuel.

  7. Pierrot Gourmand dit :

    C'est Caroline Fourest ou Laurent Joffrin qui a pondu cet "article" ? MLP a affirmé a plusieurs reprises qu'il fallait "dépasser" le nucléaire mais qu'en aucun cas il ne fallait y mettre un terme brutal alors que nous ne disposions d'aucune énergie de substitution.

    D'a

  8. Fou du Roy dit :

    D'après ce que je peux constater depuis avant-hier MLP affole à gauche et à Droite. Elle affole tellement que ses contradicteurs n'ont d'autres recours que déformer, raccourcir ou carrément inventer ses propos.

    Tout cela est un signe plus que positif de voir que l'UMPS se déchaîne contre elle. Vu les résultats de 31 ans d'UMPS cela démontre qu'elle est dans la bonne tonique !

    Concernant le Nucléaire elle a affirmé, à plusieurs reprises, face à une Cécile Duflot complètement décontenancée, qu'il fallait dépasser le Nucléaire : Là où Mme DUFLOT fait de l'écologie commerciale bobo MLP a décidé de faire de l'écologie pragmatique et stratégique. Pour ce faire elle croit beaucoup à l'hydrogène qui, pour le moment, n'est pas encore au stade de dévelopement permettant le remplacement du Nucléaire.

Laisser un commentaire