Frédéric Mitterrand : 120 000 € pour nettoyer son linge !

Rédigé par lesoufflet le 23 juin 2011.

frederic_mitterrand_120000_euros_linge

Vous auriez pas 2 000 euros pour aller boire un café ?

Frédéric Mitterrand est au cœur d’un nouveau scandale que les médias taisent pour le moment mais qui pourrait bien lui couter très cher : le ministre aurait dépensé pour 120 000 euros de blanchisserie personnelle. Le tout payé par le contribuable…

 

C’est le scandale qui devrait couter (enfin) la tête à notre ministre présentateur de télévision : le site d’extrême-droite Nationpresse a retrouvé (pas compliqué en même temps, c’est sur le site du ministère de la Culture, ligne 143 du tableau Excel) un appel d’offre qui fait état d’un marché de 120 000 euros annuel pour « blanchissage du linge du ministre », donc pas pour l’ensemble du ministère (ce qui ferait déjà beaucoup), juste 120 000 euros par an pour laver le linge de Frédéric Mitterrand !

 

Ce n’est pas la première fois d’ailleurs que le neveu de tonton est épinglé pour ses pratiques d’Ancien Régime. Avant de demander à l’État de dépenser 1200.000 euros afin de laver ses draps, Frédéric Mitterrand s’était fait installer une petite sonnette sous son bureau pour appeler le petit personnel.

 

Tout de même, 120.000 euros, ça reste hallucinant !! C’est tout un club de boxe thaï qui est passé au Ministère ou quoi ??!!?? Ils ont diffusé combien de fois Karaté Kid sur la TNT en 2010 ?! Plus sérieusement, comment Nicolas Sarkozy peut-il conserver (pourquoi l’avait-il appelé d’ailleurs…?) un tel ministre qui traîne autant de casseroles, ne sert à rien et représente tout ce qui dégoute les Français de la politique ?

 

Si Nicolas Sarkozy veut se réconcilier avec la France réelle en 2012, il devrait commencer par éjecter ce symbole d’un parisiannisme déconnecté du monde réel, hautain, malsain, et dont les pratiques ne collent pas avec une démocratie moderne.

 

Car Frédéric Mitterrand empoisonne le gouvernement depuis sa nomination. Pour ceux qui auraient oublié la moralité sans faille du courageux défenseur de ce pauvre Roman Polanski, injustement arrêté par les  Américains pour un petit viol sur mineur alors qu’il s’agit tout de même d’un grand réalisateur, voici un extrait de son formidable roman autobiographique où il explique son penchant pour le “marché aux esclaves et aux éphèbes” :

 

“J’ai pris le pli de payer pour des garçons […] Évidemment, j’ai lu ce qu’on a pu écrire sur le commerce des garçons d’ici .[…] Je sais ce qu’il y a de vrai. La misère ambiante, le maquereautage généralisé, les montagnes de dollars que ça rapporte quand les gosses n’en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic. Mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément […]”.

 

Pourtant, Frédéric Mitterrand explique très bien sur une vidéo disponible ici le but de son livre “La mauvaise vie”  dont est tiré l’extrait ci-dessus : “j’en parle franchement puisque c’est ma vie et que je veux faire un livre qui parle de la vie que j’ai menée”  ; “le but de ce livre était de ne pas mentir”. Au moins c’est clair.

 

Donc, Frédéric Mitterrand n’est pas pédophile, il allait en Thaïlande dans des “foires aux éphèbes” afin de se payer des boxeurs de 40 ans comme il l’a expliqué de manière émouvante au JT de Laurence Ferrari. Comme tous les touristes sexuels qui se rendent en Thaïlande, il ne se payait que des majeurs et ceux qui n’auront pas compris que le terme “gosse” dans son livre désigne des adultes consentants, sont de vilains homophobes…

 

Il est temps de faire le ménage et de renvoyer à leur place les petits monarques qui abusent de leurs positions, ruinent les finances de l’État et usent le linge ministériel plus que de raison…

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. maxime dit :

    puéril comme style d'écriture, on penserait lire un texto.

    dommage, le fond n'est pas forcement faux.

  2. Barbara dit :

    Sa présence provient de BRUNI, c'est elle qui est à l'origine de sa nomination, comme DATI pour Cécilia.

  3. paola dit :

    Donc si on résume: l'éviction de Celine,l'inscription de la corrida au patrimoine Français,( qui coute aussi tres cher au contribuable) les jeunes garçons, enfin ça il y en a un autre qui le bat à plates coutures…enfin le linge est forcement tres sale et un bon pressing de nos jours faut y mettre le prix, DSK en sait quelque chose.

  4. VOYAGEUR dit :

    super article lesoufflet !

    bien vu de relayer cette info.

  5. […] de 120 000 euros pour « blanchissage du linge du ministre ». Scandalisés, nous avions fait un article le 23 juin pour dénoncer ce nouvel abus de pouvoir du Ministre/présent… et mettre en évidence ce pur gâchis d’argent public dans une période où les restrictions […]

  6. […] on ne s’étonne plus depuis longtemps. Heureusement, avec l’avènement de Mitterrand (celui qui n’a pas d’appétence pour les voyages « touristiques » en Th…), ce parti anachronique n’a plus de socialiste que le nom. Détourné de l’idéologie […]

  7. […] d’une enveloppe de 120 000 euros pour « blanchissage du linge du ministre ». Scandalisés, nous avions fait un article le 23 juin pour dénoncer ce nouvel abus de pouvoir du Ministre/présent… et mettre en évidence ce pur gâchis d’argent public dans une période où les restrictions […]

  8. […] sait l’utilisation faite de l’argent du contribuable par le ministère de la Culture (120 000 euros, en 2009, pour nettoyer le linge du ministre!!), on peine à croire que l’appel de Christine Boutin sera entendu par le controversé […]

  9. […] de TF1, et après l’affaire du linge sale étrangement gardée sous silence par les médias (le Ministère de la Culture avait tout de même dépensé 120 000 euros en 2009 pour « blanchissag…), Fred M a d’autres tours dans son […]

  10. […] Frédéric Mitterrand : 120 000 € pour nettoyer son linge ! 12 11 […]

Laisser un commentaire