Scandale : Jean-Noël Guérini et la mafia socialiste de Marseille

L’étau se resserre autour de Jean-Noël Guérini soupçonné d’avoir soutenu le système mafieux mis en place par son frère Alexandre. Pourtant, le président du conseil général des Bouches du Rhône refuse toujours de démissionner et ses camarades socialistes ne souhaitent toujours pas l’exclure.

 

Deux poids, deux mesures… Alors qu’Eric Woerth a été traîné dans la boue et contraint à la démission sur la base de rumeurs et de suppositions infondées, personne au Parti socialiste (ni dans les médias) ne demande à Jean-Noël Guérini, impliqué dans une affaire de traffic d’influence autrement plus grave, de se retirer le temps de l’enquête.

 

Pourtant, semaines après semaines, les éléments retenus contre le patron de la fédération des Bouches du Rhône sont plus accablantes… et la police interroge les uns après les autres ses collaborateurs les plus proches… Son bras droit a même été mis en examen pour destruction de preuve après avoir inopinément changé tous les ordinateurs du cabinet de Jean-Noël Guérini la veille d’une perquisition policière.

 

Pourquoi alors le PS soutient Guérini ? Pour une raison toute simple. A quelques mois des primaires socialistes, personne ne veut s’aliéner le patron de l’une des principales fédérations du pays… D’autant plus que tout le monde connait le niveau de transparence de la démocratie interne au sein du parti socialiste…

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

3 réactions à “Scandale : Jean-Noël Guérini et la mafia socialiste de Marseille”

  1. Des détraqués sexuels (DSK + un ancien ministre socialiste adepte de parties fines au Maroc), des élus corrompus, malhonnêtes voire des mafieux en puissance (Guerini, Sylvie Andrieux, Michel Tonon, la liste est trop longue..) des amis des islamistes (Aubry, Fabius, qui signent les pétitions de Tarik Ramadan), effectivement, il y a du beau monde au Parti Socialiste et ça donne vraiment envie de voir ces gens-là conduire le pays….

    Effectivement, à côté de tous ces agissements, Woerth est un enfant de coeur.

  2. Quel article à fort contenu journalistique…

    Un titre qui fait dans le sensationnel (Bouh! la "mafia") et qui n'a aucun rapport avec les quelques informations de surcroit obsolètes balancées dans le corps de l'article…

    Je tiens à féliciter la rédaction pour ce travail "profond" et "riche"…

Répondre à Catalina Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.