/>

Hulot/Joly : l’indécrottable sectarisme des Verts

Rédigé par lateigne (24actu) le 11 juillet 2011.

L’écrasante victoire d’Eva Joly face à Nicolas Hulot dans la primaire écologiste illustre mieux que tous les discours le sectarisme d’une écologie politique repliée sur des valeurs d’extrême-gauche anachroniques est dont la défense de l’environnement est loin d’être la première priorité.

 

La candidature de Nicolas Hulot (dont on peut se demander ce qu’il est allé faire dans cette galère) ouvrait des perspectives aux Verts et pouvait leur permettre de sortir de leur ghetto électoral qui en fait depuis vingt ans des supplétifs du parti socialiste… Peine perdue, la figure de proue de l’écologie en France s’est heurtée au mur des préjugés et des réflexes identitaires.

 

Car ce n’est pas Eva Joly et son charisme d’huitre qui ont gagné cette primaire… c’est bien Nicolas Hulot qui l’a perdu. Catalogué comme le “candidat TF1”, l’ancien animateur n’a jamais eu sa chance dans cette élection dont les rouages et dynamiques sont bien loin des préoccupations des Français. Face à des militants pastèques (verts dehors, rouges dedans), le bilan écologique de Nicolas Hulot n’a pas pesé lourd.

 

Pourtant Eva Joly n’a aucun parcours écologique… et comme elle s’en vante avec morgue, son expérience politique se borne à avoir mis en examen une poignée de ministres ! Pas grave… En jouant la carte de la gauche radicale et en alimentant les rumeurs sur les liens entre Nicolas Hulot et la droite, Eva Joly a électrisé les militants verts.

 

Le parti écologique a même fait d’une pierre deux coups en réaffirmant son ancrage à l’extrême-gauche et en humiliant publiquement un Nicolas Hulot qu’il était pourtant parti chercher… Tout ça pour faire entre 3 et 5% et quémander un portefeuille au PS si Martine Aubry ou François Hollande venaient à gagner… Elle est belle l’écologie politique !

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. muzikant dit :

    … ces idiots utiles c'est notre fukushima a nous …

  2. […] Via Scoop.it – Politique par la CFTC HUSL’écrasante victoire d’Eva Joly face à Nicolas Hulot dans la primaire écologiste illustre mieux que tous les discours le sectarisme d’une écologie politique repliée sur des valeurs d’extrême-gauche anachroniques est dont la défense de l’environnement est loin d’être la première priorité. La candidature de Nicolas Hulot (dont on peut se demander ce qu’il est allé faire dans cette galère) ouvrait des perspectives aux Verts et pouvait leur permettre de sortir de leur ghetto électoral qui en fait depuis vingt ans des supplétifs du parti socialiste… Peine perdue, la figure de proue de l’écologie en France s’est heurtée au mur des préjugés et des réflexes identitaires…Show original […]

  3. Radical dit :

    Article au ras des paquerettes, qui montre que son auteur teigneux n'a rien compris ni à ce parti, ni aux primaires, ni à l'écologie. Bonne journée!

  4. Votre nom (requis) dit :

    dedreuille

  5. K6OP dit :

    "charisme d'huitre" et "militants pastèques"…

    J'approuve ouvertement et regrette vertement.

    "militants pastèques" : excellent ^^

Laisser un commentaire