Déficit et règle d’or : la boule de neige de la dette

Rédigé par bgroc1 le 14 juillet 2011.

A l’heure où le gouvernement tente de faire inscrire la “règle d’or” anti-déficit dans la Constitution et que les économies européennes font face à une crise historique de la dette, un petit retour chiffré sur l’effet boule de neige de dettes accumulées depuis les mandats de François Mitterrand.

En 1980 la dette était de 51 milliards. En 1995 la dette était de 484.6 milliards, soit une multiplication par 9.5 ou encore une augmentation de 433 milliards.

Avant 1981 la déficit annuel était inférieur à 0.5 % par ans. Prenons 0.5 % pour majorer.Si on avait conservé ce taux de déficit, en 14 ans la dette aurait cru de7.2 % .

En 1995 la dette aurait donc été légèrement inférieure à 55 milliards (2). Autrement dit de 1981 à 1995, l’état a accumulé378 milliards de dettes supplémentaires . Soit environ 31 % du PIB de 1995.

En 1996, avec un taux d’intérêt de 3%, ce surplus de dette a coûté plus de 11 milliards par an. Soit environ 1% du PIBOn aurait pu en faire des choses avec ces 11 milliards annuels gaspillés en paiement d’intêrets !!!!!

Sur 15 ans de 1996 à 2011, on peut donc estimer que les charges d’intérêts (3%) du surplus de dette accumulée en 1995 ont augmenté ce surplus dette de 55%. Ce surplus est ainsipassé de 367 milliards à 568 milliards. La boule de neige a énormément grossie. On aurait pu en faire des actions avec tous ces milliards. Et toutes ces actions n’auraient pas été financées par de la dette mais bien par de la croissance.

Au premier trimestre 2011 notre dette est estimée à 1646,1 milliards d’euros, soit 84,5% du PIB. Sans le surplus de 568 milliards notre dette serait 1073.1 milliards soit inférieure à 56 % du PIB.

Nous n’aurions alors rien à envier à l’Allemagne et notre AAA serait bien garantie.Moralité : les dettes engendrent de la dette (boule de neige des charges d’intérêts). Toute économie engendre des économies (de charges d’intérêts) et des possibilités d’investissement sans dettes pour les gouvernements successeurs.

Dommage pour ses successeurs et «merci» à ceux qui ont commencé à creuser la dette et ont donc initié la boule de neige de cette dette Il est vrai qu’il est plus facile de faire plaisir à son électorat et distribuant de l’argent même emprunté, qu’en leur demandant de faire des économies. Mais pour ceux qui suivent les difficultés ont commencé.

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. winprout dit :

    cet article ne parle pas de

    "comment est arrivé cette dette ?", par magie ?, déscendu du ciel

    ou suite à la loi giscard pompidou de 73, peu après la mort de de Gaulle qui donne la planche a billets aux banques, et oblige la france a emprunté avec des taux d'intérêts à celles ci.

    Cela ne peut que leur donner plus de puissances vis à vis des états bien entendu, mais cela, les medias s'en fichent

  2. Nanard dit :

    Réponse à winprout
    Avec votre raisonnement on peut aussi dire que quelqu’un qui a tué avec un revolver n’est pas coupable, mais que le vrai coupable est celui qui a fabriqué le revolver.
    Je comprends pourquoi les casseurs sont toujours excusés par notre justice.

  3. winprout dit :

    réponse à nanard

    avec votre raisonnemment, sarko est il coupable d'envoyer des hommes massacrer et se faire massacrer en cote d'ivoire, en afghanisatan, en lybie en sirye

  4. winprout dit :

    réponse à nanard suite

    les français sont tellements abrutis dans les medias par cette dette, que pour eux, elle est devenu naturelle, et c'est grave, il faut remmettre les pendules à l'heure. Car même si cette loi a été abrogée depuis, elle a été mise en place au niveau européen. Cette dette est illégitime.

    je ne peut que vous conseiller les conférence de mr françois asselineau pour que vous compreniez bien de quoi il s'agit, et nottamment, la conférence, "qui dirige réellement la france"

    cordialement

  5. Calentura dit :

    Une observation, deux grosses montées en flêche de la dette. Celle de ce mandat, qu'on ne présente plus et une énorme bosse entre 93 et 95.

    QUIZZ: Qui était ministre du budget à cette époque ???

Laisser un commentaire