/>

DSK : Martine Aubry bénéficie de l’implication de Hollande

Rédigé par lateigne (24actu) le 22 juillet 2011.

A complot, complot et demi ! Si les socialistes donnent de la voix à la moindre occasion pour dénoncer des “complots” imaginaires, la seule personne à qui profite l’implication de François Hollande dans l’affaire DSK/Tristane Banon, est bien sa rivale socialiste Martine Aubry. De là à dire que la Dame des 35 heures se complaît à répandre les rumeurs ?

 

Si récupération politique il y a dans l’audition par la justice de François Hollande dans le cadre de l’enquête sur une tentative de viol présumée de Dominique Strauss-Kahn sur Tristane Banon, elle est évidemment à chercher à gauche et même au parti socialiste où les couteaux sont tirés en vue des primaires d’octobre.

 

Qui d’autre que Martine Aubry aurait intérêt à voir le favori des sondages pour la primaire mêler indirectement à une scabreuse affaire de moeurs ? Les coups bas ont toujours plu entre les éléphants socialistes, incapables de se trouver un chef depuis le fiasco de Lionel Jospin.

 

Rien n’indique toutefois que Martine Aubry ou qui que ce soit de bien intentionné dans son entourage cherche à récupérer cette affaire judiciaire et à salir François Hollande… Mais comme les socialistes nous rejouent une énième fois sans avancer l’ombre d’une preuve le couplet sur la “manipulation”, le “complot” et les “boules puantes”, on peut se poser la question.

 

“Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose”, avait coutume de dire Jacques Chirac. A trop tirer sur cette corde et en oubliant de parler politique pour se positionner éternellement en victimes, les socialistes pourraient tout de même voir les limites de ce système.

Déjà une remarque sur cet article

  1. antennerelais dit :

    "l’implication de François Hollande dans l’affaire DSK/Tristane Banon"

    Quiconque un tant soit peu au courant des évènements sait que cette formule, avec le mot "implication", est un grotesque f… de g… Il semble que le site "24huresactu" tienne en peu d'estime le discernement de ses lecteurs…

Laisser un commentaire