La France refuse de livrer le terroriste basque Daniel Derguy

Doit-il y avoir une prescription pour les terroristes ? Les lâches qui s’en prennent aveuglément à des civils innocents étaient jusqu’à présent considérés comme des criminels à part. En refusant de livrer Daniel Derguy à l’Espagne, la France crée un terrible précédent dans la lutte contre le terrorisme.

 

Le terroriste Daniel Derguy, condamné pour sa participation dans des attentats en Espagne, a certes passé douze ans en prison en France. Certes, les faits qui lui sont reprochés par la justice espagnole remontent à 1993… Et alors ?

 

Au nom de quels principes un homme qui a tenté de faire couler le sang aveuglément devrait pouvoir se soustraire à la justice du pays où il a commis ses forfaits (un attentat au fourgon piégé et un envoi de colis piégés).

 

Les gouvernements qui font preuve de clémence avec les terroristes s’en mordent toujours les doigts… Et que vont penser les policiers et magistrats espagnols qui ont besoin de la coopération française pour endiguer la peste du terrorisme de l’ETA.

 

En refusant de se plier au droit international et en ne livrant pas Daniel Derguy, la justice française condamne la France à demeurer un asile pour les terroristes basques… des terroristes qui n’hésitent pas à racketer et à faire couler le sang.

On vous recommande

A propos de l'auteur maximus (24actu)

1 réaction à “La France refuse de livrer le terroriste basque Daniel Derguy”

  1. Jean-Serge NERIN, mort pour la FRANCE,victime d'un tir d'un membre de l'ETA, mais on ne livre pas en FRANCE les terroristes pour les juger des crimes commis.

    Oui c'est sûr, d'autres rencontreront la mort au tournant à cause du fonctionnement judiciaire de la FRANCE, des innocents ou des puissants qui ne sont pas innocents ?????

Répondre à Jean-Serge NERIN Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.