/>

USA : une ligne de lingerie pour enfants fait scandale

Rédigé par silesricains (24actu) le 18 août 2011.

La société française Jours après Lunes a lancé aux Etats-Unis une ligne de lingerie pour les petites filles âgées de 4 à 12 ans. Appelée “Loungerie”, ces dessous chics pour enfants provoquent un véritable scandale outre-atlantique où les médias oscillent entre railleries sur les moeurs françaises et dénonciation de pédophilie.

 

“Pourquoi une petite fille de 4 ans aurait besoin d’un soutien-gorge”, se demande par exemple Jo Piazza, éditorialiste de Fox News, éberlué par la volonté de la designer française Sophie Morin de proposer aux petites filles américaines toute une gamme de lingerie copiée sur le modèle de la lingerie féminine pour adultes.

 

Le site internet de Jours après Lunes fait également scandale de l’autre côté de l’Atlantique, puisque les jeunes modèles qui arborent les sous-vêtements de la marque sont habillées et “glamourisées” comme des lolitas des temps modernes.

 

Un choix qui dépasse le mauvais goût pour nombre d’Américains qui y voient une véritable apologie de la pédophilie… avant de s’attaquer au laxisme français sur la question en évoquant les affaire Polanski, Frédéric Mitterrand et plus récemment les photos très sexy pour Vogue Frande de Thylane Loubry Blondeau, âgée de 10 ans !!!

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Evita dit :

    En france, on a aucun respect et limite.. Zahia prostituée à 16 ans, on en fait une pseudo icone, la petite de Veronica Loubry (8 ans a l epoque du shooting )qui pose dans tes tenues allant à la nudité jusqu au vulgaire, My Little Princess, film d Eva Ionesco, navet bobo qui brandit l'étendard autobiographique pour nous mettre une gamine dans une vulgarité extrème, et cette meme gamine passe à Cannes maquillée comme un jour de carnaval, juché sur des talons aiguilles.. La France est devenu un pays vulgaire !!!!!!!

  2. […] filles. Cette fois, c’est une marque lingerie pour enfants qui crée la polémique en France. Les médias de plusieurs pays se sont montrés […]

Laisser un commentaire