/>

L’étau se resserre pour Guérini et le “système” socialiste

Rédigé par lateigne (24actu) le 19 août 2011.

Si Jean-Noël Guérini est soutenu à bouts de bras par Martine Aubry et l’appareil socialiste, l’étau judiciaire se resserre autour du président du conseil général des Bouches du Rhône après les révélations sur le “système mafieux” mis en place autour de la fédération socialiste du département.

 

A quelques semaines des primaires d’octobre et malgré les lourds soupçons qui pèsent contre lui, les éléphants socialistes (à l’exception notable d’Arnaud Montebourg) font front pour défendre Jean-Noël Guérini. Le baron socialiste des Bouches du Rhône devrait toutefois être mis en examen à la rentrée dans une sombre affaire de malversation et de détournements de fonds publiques.

 

Cela fait plusieurs mois que la justice est sur la trace de Jean-Noël Guérini, notamment via son frère Alexandre (déjà mis en examen dans la même affaire) qui aurait bénéficié des relations (et pressions) de son frère pour obtenir des marchés publics dans la région. Les enquêteurs suspectent qu’une partie de ces contrats servait à financer des associations proches de Jean-Noël Guérini.

 

Face aux progrès de l’enquête policière, les socialistes parisiens, Martine Aubry en tête, ont choisi de faire bloc derrière le patron de la fédération socialiste des Bouches du Rhône qui pourrait jouer un rôle déterminant pour désigner le vainqueur de la primaire d’octobre… Au PS tout le monde se souvient des conditions de la victoire de Martine Aubry face à Ségolène Royal et de la qualité de la démocratie interne !

 

Arnaud Montebourg, qui avait demandé la démission de Jean-Noël Guérini et s’était insurgé contre le “système mafieux” mis en place au sein de la fédération des Bouches du Rhône a été prié de se taire et a été remis sèchement à sa place par les autres éléphants socialistes… Reste que la justice continue de faire son travail et devrait sous peu mettre en examen Jean-Noël Guérini.