DSK blanchi : les socialistes vont vite en besogne

Les amis socialistes de Dominique Strauss-Kahn ne devraient sans doute pas se réjouir trop vite. Si le procureur de New York a décidé de ne pas lancer un procès pénal contre l’ancien directeur général du FMI, c’est plus en raison du passé de Nafissatou Diallo (et notamment ses mensonges pour entrer aux Etats-Unis, comme 99% des réfugiés africains) que parce que l’innocence de DSK est incontestable.

 

Blanchi au pénal grâce au manque de crédibilité de la plaignante, DSK a toutes chances d’être condamné au civil à verser plusieurs millions à Nafissatou Diallo. En-dehors du témoignage de la victime présumée, le dossier DSK n’est pas du tout vide et entre les constatations médicales qui indiquent un viol, les moeurs particulières de DSK et l’enchaînement des faits qui corrobore la version de la femme de chambre, il y a matière à une condamnation au civil… à moins qu’une tractation intervienne avant…

 

Car deux faits importants changeront la donne lors de la procédure civile : DSK devra s’expliquer et donner sa version des faits (ce qu’il a soigneusement éviter de faire jusqu’à présent) et les jurés trancheront en fonction de la thèse qui leur semble la plus probable (au pénal, ils doivent être convaincus de la culpabilité de l’accusé). Autant d’éléments qui font que le rapport de force défense/accusation passe de 99/1 à 51/49…

 

Dans ce contexte, il y a fort à parier que DSK trouvera un arrangement à l’amiable avec les avocats de Nafissatou Diallo… et qu’in fine (n’en déplaise aux socialistes) il renoncera à se défendre car il sait que les jeux seraient beaucoup plus compliqués.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

3 réactions à “DSK blanchi : les socialistes vont vite en besogne”

  1. … réactions de ces socialistes sont ignobles, tiens comme delanoé – qu'il fasse son propre examen de conscience, chez le proctologue par exemple …

  2. si tous les hommes politiques (à gauche comme à droite) devaient faire leur propre examen de conscience, on aurait un sacré bataillon de velléitaire aux prochaines élections. Vos commentaires volent décidément de plus en plus bas.

    Les réactions quand au ce pseudo-dénouement provoque des réactions disproportionnées tant à gauche qu'à droite. Évidement que les socialos sont ridicules de se trouver ravis du jugement. Et dire qu'ils osaient se poser la question à savoir si DSK était toujours présidentiable. Ils ont passé 5 ans à critiquer un petit nerveux et ses attitudes bling-bling et ils voudraient un candidat à l'Elysée qui saute sur tout ce qui bouge??

    Mais les réactions à droite font froids dans le dos. Ils réagissent comme si la condamnation de DSK allait de soit. Bonjour la présomption d'innocence! Le but de se procès n'était pas juger un homme sur ce qu'il a pu faire par le passé mais de savoir ce qui s'est réellement passé dans cette suite numéro 2806.

    Manque de bol, quand on se prétend victime il faut toujours être irréprochable… Or, dans cette affaire, on a du mal à discerner lequel de deux est le plus clean.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.