PS : premiers affrontements entre Hollande et Aubry

martine_aubry_francois_hollandeA la veille de l’université d’été du PS à La Rochelle, les deux candidats favoris pour les primaires socialistes, François Hollande et Martine Aubry, ont commencé à se tirer dans les pattes.

 


La haine qui existe entre François Hollande et Martine Aubry est un secret de polichinelle. Les deux candidats aux élections internes du Parti socialiste ont pourtant fait bonne figure ces derniers mois, évitant les habituelles mais néanmoins grotesques, batailles d’égos entre barons socialistes.

 

 

Mais à force de patience, et sans doute à cause de la chaleur, les deux camarades ont fini par lâcher la pression et se sont jetés des petites piques. Ainsi, alors qu’elle commentait les déclarations de François Fillon, la Première secrétaire du PS a déclaré cette semaine, laissant peu de doute sur la véritable cible de cette attaque :  “il faut du sérieux et de l’ambition”.

 

 

Pierre Moscovici, le coordinateur de campagne de François Hollande, refuse de se faire voler la victoire de son poulain par les combines habituelles de la bande à Martine qui a déjà ruiné la carrière politique de Ségolène Royal avec des fraudes à la chaussette. Il a donc reproché à Martine Aubry, cette semaine, de vouloir monopoliser l’université de la Rochelle.

 

 

La Lilloise s’est alors fendue mardi, dans un entretien pour Le Parisien, d’une réplique assassine envers son prédécesseur à Solferino : “Quand je suis arrivée à la tête du parti, on nous expliquait que le parti était un cadavre à la renverse et qu’il faisait pitié. Ce n’était pas faux”.

 

 

Au PS, c’est comme d’hab : fairplay et débat d’idées…

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.