Sortie du nucléaire : Martine Aubry et la drague aux écolos

Rédigé par lateigne (24actu) le 12 septembre 2011.

Lâchée dans les sondages et auteure d’une campagne atone, Martine Aubry a décidé de jouer son va-tout en tentant de mobiliser l’électorat écologiste en s’alignant sur la vieille rengaine verte de la sortie du nucléaire. Une position à contre-courant des choix stratégiques de la France (droite et gauche comprises) qui ferait exploser la facture énergétique des ménages français.

Tous les coups sont permis dans la campagne à la primaire socialiste. Au risque de remettre en cause l’ensemble de la politique énergétique française depuis le général de Gaulle, Martine Aubry a proposé aujourd’hui une sortie du nucléaire… comme un cadeau à l’électorat écologiste, qui rappelons le, pourra participer à la primaire de désignation du candidat PS.

Un choix évidemment et éminemment politique qui vise avant tout à fragiliser François Hollande, qui s’est bien gardé jusqu’à présent d’accepter les diktats écologistes, y compris sur la question nucléaire. Un François Hollande favori des sondages et qui ne souhaite visiblement pas promettre tout ce qu’il ne saurait tenir en cas de victoire en 2012.

Car si la sortie du nucléaire, réclamée par les Verts, est une vieille lubie des écologistes (ranimée par l’impact de l’accident de Fukushima), c’est la première fois qu’un candidat avec de vraies chances de remporter la présidentielle s’enage sur une promesse aussi irréaliste… et coûteuse pour les usagers du réseau électrique.

A la différence de l’Allemagne, pas moins de 70% de l’électricité produite en France est d’origine nucléaire. L’abandon du nucléaire dans notre pays nécessiterait de trouver des énergies de substitution qui (n’en déplaise aux écologistes) n’existent pas… à moins de construire des centrales à charbon ultra-polluantes.

Si la “conversion énergétique” appelée de ses voeux par Martine Aubry se révélait finalement possible, la candidate à la candidature socialiste ne précise à aucun moment le coût que cela aurait pour les usagers, se bornant à évoquer de vagues “économies d’énergie”… comme s’il était réaliste de bâtir une politique énergétique sur la diminution de la demande énergétique alors que tout indique que cette demande va continuer d’augmenter en France et dans le monde.

Dans cette tribune à Libération, Martine Aubry prouve surtout et avant toute chose qu’elle n’a ni les épaules ni la vision pour s’élever au niveau d’une campagne présidentielle et qu’elle a été incapable de se sortir des logiques d’appareils. Pire qu’une inconséquence, son alignement sur la proposition la plus démagogique du programme des Verts est une faute politique qui la disqualifie pour le scrutin d’octobre.

Déjà 10 remarques sur cet article

  1. Pas de chance pour l'auteur de l'article, quelques heures après la publication de sa prose électrique (d'origine nucléaire, ça va de soi), un accident sur la centrale de Marcoule vient rappeler que la sortie progressive du nucléaire est un projet de salubrité publique!

  2. Zythum dit :

    A tout ceux qui ne veulent pas regarder la réalité en face comme "claude frisoni":

    D'une part l'auteur de l'article à parfaitement raison

    D'autre part il n'y à pas de centrales à Marcoules. Si vous vous étiez renseignés vous auriez su qu'un accident était survenu dans un centre de traitement des déchets faibles et moyennement radioactifs, que le risque pour l'environnement était nul, et que , même si on sortait du nucléaire ces centres de traitement continueraient à fonctionner, étant donnés qu'ils traitent des déchets issus non seulement des centrales nucléaires, mais aussi des hopitaux.

    Alors vous, les soi disant écologistes anti nucléaires, êtes vous pour l'interdiction des scanners, rayons et autres radios dans les hopitaux au non de la sainte croisade?

  3. straight dit :

    "lateigne" prétend que ce projet test irréaliste : mensonge. Couteux ? pas sûr.

    Les alternatives sont le solaire pour les particuliers (dont il est faux de dire que la demande va augmenter, puisque de plus en plus de particuliers fourniront leur propre électricité), et l'hydraulique et la géothermie pour le reste. En 25 ans c'est tout à fait réalisable.

    Mais "lateigne" peut-être content(e) : à cause des irresponsables d'europe ecologie, qui ne veulent tjs pas retirer leur candidate, le PS va manquer de voix et donc perdre …

  4. denis dit :

    "D’autre part il n’y à pas de centrales à Marcoules. Si vous vous étiez renseignés vous auriez su qu’un accident était survenu dans un centre de traitement des déchets faibles et moyennement radioactifs, que le risque pour l’environnement était nul, et que , même si on sortait du nucléaire ces centres de traitement continueraient à fonctionner, étant donnés qu’ils traitent des déchets issus non seulement des centrales nucléaires, mais aussi des hopitaux."

    Effectivement, ce n'est pas une centrale mais un centre de retraitement des déchets nucléaires. Ce qui nous rassure d'emblée. Et je suis encore plus rassuré quand je lis que les risques pour l'environnement sont nuls. Bravo. je suis certain que vous êtes allé faire un petit tour du côté de la centrale avec votre compteur geiger pour constater la quantité de becquerelles proche de zéro. Je vous rappelle enfin que minimiser un incident comme celui ci alors qu'il y a mort d'homme et plusieurs blessés (dont on ne sait rien du taux de radiation qu'ils ont encaissés) me parait plutôt mal venu. Mais quand il s'agit de défendre le nucléaire, tous les arguments sont bons.

  5. […] これについては、「段階的脱原発を明言したが時期は確約していない」という評価(Martine Aubry dit non au nucléaire – Bioaddict)や、大統領選のための人気取りのために環境団体の言うなりに脱原発を言うのは愚策であるという批判(Sortie du nucléaire : Martine Aubry et la drague aux écolos | 24heuresactu.com)もあるようです。 […]

  6. Esprit libre dit :

    @Denis : Becquerels ne s'écrit pas commecomme vous le faites!

    Par ailleurs , Marcoule étant un site de production de MOX Fuel (savez-vous ce que c'est?) Il devrait être classé INB.(Installation Nucléaire de Base, autrement dit comme une centrale nucléaire).

    Savez-vous que la france s'est accordé un passe droit quant aux limites tolérées de rejet dans la nature des déchats nucléaires (on ne sait toujours pas comment ni les stocker sans risques et encore moins les traiter efficacement pour qu'ils deviennent inoffensifs…). Savez-vous qu'en France, la cogema (Areva aujourd'hui) a donné à des agriculteurs de quoi remblayer leurs terrains (dans le limousin), que (pour ne citer que cet exemple) le stade de football de Gueugon est construit sur une zone d'enfouissement de déchets hautement radioactifs qui se trouve à quelques cm de la couche supérieure. Que ces jolis petit cailloux jaunes (de l'uranium) mélangés à de la terre de remblai émettent des radiations mortelles (jusqu'à 1000 fois le seuil de tolérance de l'organisme). Que les organismes agréés pour effectuer les mesures de radioactivité sont soit subventionnés par l'état, soit appartiennent aux cartels du nucléaire (Blanc bonnet, bonnet blanc…)(Sauf 1 : CRIIRAD). Que les procédures d'arrêt de tranches pour le remplacement du combustible initialement prévue pour s'effectuer sur une durée de 6 semaines en toute sécurité est en réalité réalisée en 2 semaines pour des raisons de productivité sur nos sites Français? Que depuis 50 ans en toute impunité ce lobby n'attache aucune importance à l'être humain… Que la rentabilité de cette énergie est calculée à partir d'un risque zéro? Que ce risque est calculé sur la PROBABILITE d'un accident tous les 1000 ans? Oui mais quand?

    Contrairement à ce que l'on veut nous faire croire la tragédie de Fukushima_Daiishi n'est pas prête d'être maîtrisée. 100 % des enfants vivant dans la région du site sont contaminés et mourront de cancers divers et variés avant d'avoir atteint la fleur de l'âge. Avez-vous des enfants? Etes-vous prêt à continuer à boire tous les mensonges que l'on nous sert et risquer qu'un jour cela arrive près de chez vous au nom d'un marché substantiel de 5000 000 000 000 de dollars pour ce lobby malfaisant dans les 40 prochaines années? Moi non!!

  7. espritlibre dit :

    Pardon denis ! Je m'adressais à Zythum et à tous ceux qui (on ne peut pas leur en vouloir) sont ignares en ce domaine.

  8. denis dit :

    heuu… vous prêchez un converti là…

    je veux bien faire mon méa culpa sur ma faute d'orthographe, mais relisez bien mon propos qui étaient purement ironiques.

    Mais visiblement, l'ironie est de plus en plus mal comprise de nos jours…

  9. denis dit :

    y'a pas de mal 🙂

    nos messages se sont croisés 🙂

  10. […] de réaliser un virage à 180° sur un thème aussi clivant que la dépénalisation du cannabis. On me souffle dans l’oreille qu’éventuellement, il s’agirait de draguer l’électorat vert en vue de la […]

Laisser un commentaire