/>

Ségolène Royal : les femmes sont bonnes à “faire le ménage”

Rédigé par lesoufflet le 13 septembre 2011.

segolene_royal_foyerA l’occasion d’une “rencontre citoyenne”, à Villeurbanne, Ségolène Royal s’est exprimée sur l’affaire Bourgi. Malheureusement pour la candidate à l’élection suprême, elle a commis une petite bourde qui risque de rendre furieuses nombre de féministes hystériques qui constituent pourtant une part non négligeable de son électorat.


“Il y aura du ménage à faire. Et ce n’est pas plus mal que ce soit une femme qui soit élue pour faire le ménage”, a-t-elle ainsi déclaré avant d’ajouter, “un bon coup de balai, et hop !”.

 

Ségolène Royal regretterait-elle la France à papa ? La potiche socialiste rêve-t-elle secrètement d’un retour des femmes à leur place, la maison ? Si elle est élue président de la république, une chose est sûre, elle fera le ménage, passera le balais. Mais pas seulement : entre la décoration intérieure, les poussières, les sols à javelliser et les draps à lessiver, nous aurons de toute évidence une présidente fort occupée.

 

Pour ceux qui se demandent si Ségolène estime que la place d’une femme pendant les repas est à table, la réponse est clairement non : “On est là pour servir et non pour se servir”, a-t-elle également expliqué. Après avoir concocté un bon dîner pour son époux, rien de tel que de rester debout pour faire le service comme il se doit. Et s’il y a des restes, la femme peut toujours les manger debout dans la cuisine.

 

A moins qu’il ne s’agisse d’un message personnel en direction de François hollande : “Si tu es président on se remet ensemble et je repasserai tes chemises. Et sans l’ouvrir cette fois ! “.

 

Quoi qu’il en soit, avec des personnalités réactionnaires, rétrogrades, conservatrices et misogynes comme Ségolène Royal, on comprend mieux pourquoi certains lobbies veulent manipuler les cours de biologie de nos enfants et y inscrire des théories grotesques mais conformes à leurs belles valeurs…

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. Les femmes font le ménage !

    Un lourd reste un lourd

    Depuis toujours et plus que jamais

    Même au paradis, il vous dira toujours : oui mais !

    Non ce n’est pas vrai, il n’y a pas de vision qui prime

    En revanche, il y a des visions qui dépriment

    Un exemple ?

    Nos divisions stériles

    Nos désaccords puérils

    Sur des questions débiles

    La peste ou le choléra ?

    L’asile ou l’exil ?

    Le poison ou la prison ?

    Que choisir ?

    Changer le monde ou changer de monde ?

    Ça tient en deux mots : sécurité ou liberté.

    Toute autre alternative est mensonge éhonté

    Malaise social ou foutaise libérale ?

    C’est ailleurs qu’il faut chercher le mal

    Dans l’attente d’un lendemain qui chante

    Dans l’attente d’une femme,

    d’une héroïne ou d’une déesse qui enchante…

    Dormez, bonhommes, les bonnes femmes veillent

    Elles vous berceront avec leurs plus belles illusions

    Parce que vous avez sommeil, dormez ! Bébés !

    Ce ne sera pas demain la veille… keep cool !

    Faites de beaux rêves, les femmes ont déjà pris le glaive

    Pour réparer les pots cassés et séparer l’avenir du passé.

    Une paire de dames, peut-être même un carré…

    Si le hasard s’y met

    Pensez-y et vous verrez

    Que les jeux sont déjà faits

    Deux gauloises et quelques gitans et gitanes autour

    Qui nous parlent encore d’amour !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/06/franco

  2. denis dit :

    ah oui, il y a aussi David Douillet notre sous-ministre des français à l'étranger (un machin taillé sur mesure par nicolas sarkozy et qui lui va comme un kimono).

    "Pour moi, une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ce n'est pas quelque chose de naturel, de valorisant, explique-t-il. Pour l'équilibre des enfants, je pense que la femme est mieux au foyer."

    Et vu que ça été écrit dans un bouquin de "mémoires" (à 42 ans, il n'est jamais trop tard), on ne peut pas accuser le bonhomme d'avoir parler trop vite, sans y avoir réfléchis.

    D'après lui "tous les hommes sont misogynes, sauf les tapettes". Sûrement de l'humour de judoka.

  3. fifou dit :

    Un article de bonne foi.

  4. twi dit :

    "(…) nombre de féministes hystériques qui constituent pourtant une part non négligeable de son électorat" !!!

    Vous essayez de vous montrer encore pire que Ségo ?

    Holala, entre temps je tombe sur votre article au sujet de Mélenchon et son "bolchévisme"…

    Prétendant (en y croyant sans doute) vous poser en pourfendeurs de la langue de bois et du politiquement correct (la fumisterie de la lutte contre la "pensée unique"), vous ne faites qu'exprimer des idées droitières populistes largement répandues dans le pays, rassurez-vous sur ce point. Vous êtes, hélas, infiniment plus ordinaires que vous ne le croyez.

Laisser un commentaire