/>

Benoît XVI, les intégristes et le piège du relativisme

Rédigé par maximus (24actu) le 14 septembre 2011.

Les schismatiques qui depuis trente ans ont trahi l’Eglise, désobéi systématiquement à l’autorité du Pape et créé leur propre secte parallèle doivent-ils être réintégrés au sein de l’Eglise catholique ? En leur tendant la main, Benoît XVI (qui mieux que personne connait la gravité de leurs errements) a fait preuve d’une charité admirable… qui ne garantit hélas en rien que les Lefébvristes vont faire amende honorable.

 

Comme dans la parabole de l’enfant prodigue, le Saint-Père accueille les bras ouverts une bande de schismatiques qui depuis 30 ans humilient l’Eglise et bafouent tous les principes du respect et de l’autorité pontificale. Trente ans d’ordinations de prêtres et d’évêques ; trente ans de provocations et de revendication à une pureté sacerdotale et doctrinales aux relents de calvinisme.

 

Benoît XVI a choisi de tendre l’autre joue et de se rapprocher de ces rebelles qui se sont volontairement mis en marge de l’Eglise. Une posture biblique remarquable qui pose toutefois de nombreuses questions politiques. La première étant de savoir quelles garanties les schismatiques comptent apporter afin de se soumettre (enfin) à une autorité qu’ils n’auraient jamais dû trahir.

 

Car toute la bonne volonté du Saint-Père ne convaincra pas forcément ces illuminés à se plier aux textes du concile Vatican II… Tout laisse à penser d’ailleurs que les sujets qui fâchent ont été soigneusement évités et que les questions de fond restent à aborder. Pourtant il faudra bien un jour déterminer si les Lefébvristes se considèrent comme Catholiques ou non ! Et s’ils acceptent les textes d’un concile comme tout croyant doit le faire.

 

Ce n’est d’ailleurs pas tant le contenu de Vatican II (sur lequel je peux émettre à titre personnel quelques réserves) que le principe d’obéissance à l’autorité du Pape et de l’Eglise catholique qui sont en jeu. Au nom du respect de la Tradition catholique, les intégristes sont en train d’essayer de faire passer le concept d’une Eglise à la carte…

 

Ou comment les intégristes tentent d’inoculer le virus du relativisme, de l’individualisme et de la modernité au coeur de l’une des dernières institutions préservées.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. baba dit :

    Mon pauvre maximus…

    C'est pas destraditionnalistes qui vont inoculer le virus de la modernité dans l'Eglise! Il se batte contre ça.

    Et tu es très mal renseigné, les membres de la fsspx ont toujours reconnu le pape et ne sont donc pas schismatiques, se reconnaissent comme catholique et ne sont pas une secte puisqu'ils ne demandent pas particulièrement d'argent aux fidèles. ils ne font pas payer de dîmes. Il n'y a que des quêtes et des dons, comme dans l'Eglise.

    Désolé de te le dire, mais tu ne sais rien à ce sujet. Donc tu ferais mieux de ne pas faire un article dessus.

    Bonne journée.

  2. Martin dit :

    C'est un gag, cet article, n'est-ce pas?

Laisser un commentaire