/>

Pour Marine Le Pen, DSK « a menti »

Rédigé par Notre équipe le 19 septembre 2011.

Interviewée ce matin sur LCI au sujet de la prestation télévisuelle de DSK, Marine Le Pen a fait part de ses doutes. Selon la présidente du FN, Dominique Strauss Kahn « a menti » hier soir…

La petite séance de communication réalisée par Dominique Strauss Kahn et par Claire Chazal, la super copine d’Anne Sinclair, n’aura pas été une surprise. On aurait peut être pu imaginer que DSK aurait fait semblant d’être ému et on n’aurait certainement pas pensé qu’ils osent nous faire un couplet sur la crise (un homme qui vient s’expliquer sur les soupçons de viol qui pèsent sur ses épaules doit-il conclure son entretien avec une analyse économique de la crise ?) mais sinon tout y était.

C’est sans doute pour cette raison que Marine Le Pen a déclaré que DSK n’avait fait preuve d’ »aucune spontanéité dans ces déclarations. Il n’a retrouvé sa spontanéité que quand il a commencé à parler de politique. Les artifices de communication étaient tellement visibles qu’on n’arrivait pas à y croire » […] « cet homme a le plus grand mépris pour les femmes, à qui il accorde une fonction utilitaire », a-t-elle ajouté avant de préciser qu « il a menti » sur le rapport du procureur qui « en aucun cas, n’innocente M. Strauss-Kahn ».

« Ce que j’en retire c’est que (…) M. Dominique Strauss-Kahn réclamait que les Français paient encore plus pour la Grèce, que la France ouvre encore plus ses portes à l’immigration. Je pense que l’homme n’a pas changé, et je pense que le politique n’a pas changé non plus », a-t-elle conclu.

Entre la grande amitié qui unit Anne Sinclair, la femme de DSK, avec Claire Chazal, censée poser des questions (et non pas servir la soupe) hier soir, le manque total d’émotion de l’homme qui semblait réciter sa leçon un peu trop tranquillement et le discours sur l’économie à la fin dont l’objectif évident était de lui redonner de la légitimité et de le réhabiliter, cette scénette de théâtre sentait surtout l’indécence comme de nombreux responsable (dont Marine Le Pen mais également des dirigeants de droite modérée et de gauche) politique l’ont souligné ce matin.

Laisser un commentaire