/>

Dons de sperme : Le Meilleur des mondes

Rédigé par lesoufflet le 03 octobre 2011.

A trop jouer au savant fou, l'homme fini toujours par payer la note. Ainsi, les dons de sperme et les inséminations artificielles qu'on nous présente comme une formidable évolution sociétale (après tout, on peut bien acheter des pattes ou du Coca, pourquoi pas du sperme et des bébés ?) commencent à montrer l'horreur d'un monde ou la science a remplacé le divin et la consommation la mor
insemination

Papa, comment on fait les bébés ?

A trop  jouer au savant fou, l’homme finit toujours par payer la note. Ainsi, les dons de sperme et les inséminations artificielles qu’on nous présente comme une formidable évolution sociétale (après tout, on peut bien acheter des pâtes ou du Coca, pourquoi pas du sperme et des bébés ?) commencent à montrer l’horreur d’un monde ou la science a remplacé le divin et la consommation la morale.

 

A priori, acheter un flacon de sperme à un inconnu pour se le faire mettre à la paille et avoir un bébé tout seul parait hallucinant, répugnant, voire immoral. Dans un monde rongé par l’égoïsme et l’individualisme, cela parait normal… Quelques signes prouvent pourtant l’aberration de ces pratiques.

 

Ainsi, le réalisateur britannique Barry Stevens, né grâce à un don de sperme, s’est rendu compte qu’il avait des dizaines de demi-frères et sœurs, au Canada, aux Etats-Unis et en Europe. Selon lui, il aurait une fratrie qui compte entre 500 et 1.000 membres…  Il ne s’agit pourtant pas d’un poisson !

 

Malheureusement, Stevens n’est pas un cas isolé. Wendy Kramer, créatrice en 2000 du site américain “Donor sibling registry” qui met les enfants de donneurs en relation, illustre ainsi la situation :  “Nous avons un groupe qui réunit près de 150 enfants d’un même donneur, et ce nombre ne cesse de grandir”.

 

Si l’on laisse de coté l’idée suffisamment choquante qu’un homme se masturbe dans un flacon pour créer des dizaines d’enfants qu’il ne connaitra pas et dont il ne s’occupera pas, il résulte d’autre problèmes concrets que même les progressistes éclairés ne peuvent nier : les risques d’incestes involontaires et de transmissions de maladies génétiques qui inquiètent les spécialistes. François Rousseau, professeur de biologie moléculaire à l’université de Laval, explique ce problème “le risque de voir apparaître des maladies génétiques comme la mucoviscidose et l’hémochromatose est beaucoup plus important chez ces enfants que pour deux personnes non apparentées”.

 

Juliet Guichon, professeure de bioéthique à l’université canadienne de Calgary, partage ces inquiétudes : “On pourrait croire que, statistiquement, c’est improbable. Mais les gens qui ont recours au don de sperme sont souvent issus des mêmes milieux économiques et sociaux. Ils se connaissent, se conseillent des docteurs, habitent dans les mêmes quartiers”, précise-t-elle. D’après elle, il n’existe “aucune donnée précise sur le nombre d’enfants issus de dons de sperme au Canada.[…] Nous n’en savons rien”. Pour cette spécialiste, il faudrait abandonner l’anonymat. Une solution qui diminuerait sensiblement le nombre de donneurs tant recherchés et donc les sommes d’argent empochées par les labos. Elle ne devrait du coup pas être appliquée.

 

Toutes ces évolutions médicales se justifient souvent au cas par cas et il est effectivement difficile de refuser à un couple d’avoir un enfant. Pourtant, un enfant n’est pas une voiture et le besoin des parents ne compense pas la protection de l’enfant, de l’éthique et de la nature. Le monde que nous sommes en train de créer où l’on fait des enfants dans des laboratoires avec des pipettes des microscopes et des ordinateurs fait froid ans le dos.

 

On se croirait dans un roman de science fiction. A vrai dire nous y sommes déjà en grande partie comme l’attestent ces anecdotes. Aldous Huxley avait prévu ce que nous sommes en train de faire et ceux qui veulent comprendre la direction que suit notre société n’auront qu’à se (re)plonger dans Le Meilleur des mondes.

 

La déshumanisation en cours de notre civilisation ne cessera pas tant que nous n’aurons pas pris conscience que l’homme ne peut pas et ne doit pas jouer avec la création de la vie.

 

 

 

 

 

 

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. nelson dit :

    Je suis un expert en don de spermes gratuit oui et bien sûre!
    Alors pour soulager et aider définitivement des couples stériles à
    avoir au moins la joie d’être parents de leurs propres enfants, j’ai
    décidé depuis une dizaine d’années par donner gratuitement mes spermes
    sans aucun doute vital.
    En effet, je suis un homme en très bonne santé , actif, père de 2
    enfants et ne fait jamais distinction de races dans mes offres de
    spermes et je vous informe que vous n’avez aucun frais à payer comme
    les dépenses médicales juridiques etc… parce que j’ai déjà fait tout
    les tests medicaux et je suis bien portant sans aucune maladie.
    Par contre, si vous désirez à ce qu’on refasse
    obligatoirement les tests medicaux ,alors les dépenses médicales
    reviendront en votre charge car je suis très sûre et certain que je
    suis en très bonne santé et j’ai décidé vivement de vous aider comme
    Jesus-Christ .
    Donc pour que vous soyez compté parmi les vrais papas et mamans
    du monde , veuillez me contacter simplement au :nelsonledonneur@gmail.com

Laisser un commentaire