/>

Arnaud Montebourg : le faux gauchiste !

Rédigé par lesoufflet le 11 octobre 2011.

Arnaud Montebourg est étrangement présenté par les médias comme le grand vainqueur des primaires socialistes. Censé représenter l’aile gauche du parti, le redresseur de torts gauchiste se sentait pourtant bien proche, il n'y a pas si longtemps que ça, de l'aristocratie française. Quand la politique se résume à un vulgaire jeux de rôle, la gauche caviar caméléon trouve toujours un gauchiste de service.

 

audrey_pulvar_arnaud_montebourg

Goutez-moi donc ce coktaiiiiiil très chère !

Arnaud Montebourg est étrangement présenté par les médias comme le grand vainqueur des primaires socialistes. Censé représenter l’aile gauche du parti, le redresseur de torts gauchiste se sentait pourtant bien proche, il n’y a pas si longtemps que ça, de l’aristocratie française. Quand la politique se résume à un vulgaire jeux de rôle,  la gauche caviar caméléon trouve toujours un gauchiste de service.

 

On se souvient tous d’un Laurent Fabius grotesque qui essayait de faire oublier son passé personnel et politique en mangeant des carottes, faisant de la moto et portant un blouson en cuir. En effet, pour les dernières présidentielles, le ministre mitterrandien avait flairé un espace inoccupé à la gauche du PS et s’y était engouffré sans complexe, prenant la France pour une amnésique.

 

Cette fois, c’est Arnaud Montebourg qui a squatté la place avec sa démondialisation et son discours contre les banques. Moins connu que Fabius, et bien placé dans les médias avec sa “compagne” Audrey Pulvar, le chevalier blanc espérait que son passé serait passé sous silence. C’était sans compter sur Wikipedia et sur 24heuresactu…

 

Voici donc un extrait de la fiche Wikipedia du Che Guevara sauce PS :

“Il a épousé le 31 mai 1997, la veille du second tour des élections législatives qui le virent devenir député, en l’abbaye cistercienne de Valmagne, Hortense de Labriffe, née en 1968, fille du comte Antoine de Labriffe et d’Anne de Lacretelle et petite-fille par son père du comte Pierre de Labriffe — propriétaire du Château de Gambais, dans les Yvelines — et par sa mère de l’académicien Jacques de Lacretelle (1888-1985). Elle a été collaboratrice d’Édouard Balladur et de Philippe Douste-Blazy. Elle est aujourd’hui déléguée générale de l’API (Association des producteurs indépendants du cinéma français) et secrétaire générale d’Uniciné (Union des cinémas – France). Ils ont deux enfants, Paul né en 2000 et Adèle née en 2002.”

 

On est loin des barricades…

 

On peut se dire que les convictions d’un homme n’ont rien à voir avec celles de sa femme. Pourtant, maintenant qu’il est maqué avec une bonne donneuse de leçon socialiste, tout le monde s’accorde à dire que Pulvar exerce une influence sur lui comme toute les femmes de politiciens ont toujours joué un rôle… S’il change de convictions en fonction des opportunités politiques, espérons qu’il ne change pas de femme pour la même raison.

 

Après avoir tant fricoté avec la noblesse, Montebourg doit se sentir à l’aise dans le rôle de “faiseur de roi”…

 

 

 

 

 

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Blanc André dit :

    Rappelons-nous qu'en 2007, Montebourg s'en prenait violemment à la Suisse en tant que paradis fiscal, entre autres. Si les Français l'ont oublié, pas moi ! Souvenons-nous aussi qu'il avait été limogé de sa place auprès de S. Royal. Ce triste individu a largement oublié tout ce que notre petit pays a fait pour le sien, souvent sans rien obtenir en retour. Maintenant, cet opportuniste fricote avec la noblesse française qui possède peut-être un compte-numéro à Zurich ou Genève. Décidément, c'est un personnage bien peu ragoûtant ! Faites ce que je dis mais ne dites pas ce que je fais !

  2. Morecroft dit :

    De quel droit vous permettez-vous d'évoquer la vie privée et affective d'un député, d'un citoyen, d'un homme ? Vous condamnez la politique poubelle et ce que vous appelez bien naïvement la "peopleisation" de la vie politique. Pourtant, cet article a sa place dans un tabloid, si seulement les tabloids étaient dépourvus de correcteurs et de relecteurs.

  3. […] les hostilités en diffamant Marine Le Pen et le FN. Interrogé par l’AFP dans la matinée, le faux gauchiste a déclaré : «A l’évidence, c’était des militants politiques du Front national […]

Laisser un commentaire