/>

Eric Zemmour se paye l’éducation Nationale (vidéo)

Rédigé par lesoufflet le 24 octobre 2011.

Dans sa chronique Z comme Zemmour, le journaliste Éric Zemmour est revenu la semaine dernière sur le projet d'évaluation des enfants en dernière année de maternelle concernant leur niveau et leur comportement. Le polémiste n'a pas fait de cadeau à l’Éducation Nationale.

Dans sa chronique Z comme Zemmour, le journaliste Éric Zemmour est revenu la semaine dernière sur le projet d’évaluation des enfants en dernière année de maternelle concernant leur niveau et leur comportement. Le polémiste n’a pas fait de cadeau à l’Éducation Nationale.

 

Pour Zemmour, la lâcheté de nombre de politique (“courageux mais pas téméraires”, comme “Luc Chatel”, “Luc Ferry” et “Jack Lang”) face aux syndicats enseignants, qui imposent un politiquement correct responsable de l’aveuglement général sur tous les sujets sensibles, a conduit à la situation toxique de notre système éducatif.

 

Ainsi, “on ne dit pas dépistage mais repérage et pas enfant a risque mais enfant fragile”. […] “Si on relève les problèmes que posent des classes où se retrouvent des enfants de 30 nationalités qui maîtrisent mal le français, on stigmatise. Si on note que celui qui a un faible vocabulaire à 3 ans aura du mal à lire à six, on fait la guerre au pauvre”. Enfermés par leurs œillères idéologiques, nombre d’enseignants (ceux qui sont influents, en tous cas…) refusent que l’on admette les vrais problèmes qui ne correspondent pas à leur lecture du monde (si on est tous frères et tolérants sur la terre, cela ne peut pas causer de problème dans une classe que tous les enfants parlent une langue différente. Si on explique aux enfants la tolérance, ils ne seront plus violents les uns avec les autres…).

 

Zemmour donne ainsi un exemple criant avec le rapport Aubin qui parlait déjà de la violence dans nos écoles en 2004 mais dont personne n’a voulu tirer de leçon : “La violence mais aussi les insultes, l’intolérance le racisme, l’antisémitisme. Dès 2004, le rapport aubin avait sonné l’alarme. On l’a enfoui profondément sous terre : trop stigmatisant pour les enfants des quartiers. La culpabilité coloniale continue de régner à l’éducation nationale.”

 

Comme le dit si bien le polémiste : “on ne peut pas tout faire : garderie et école”.

 

Eric Zemmour : "Dépistage précoce des enfants à… par rtl-fr
 

Laisser un commentaire