/>

Guérini : après la primaire, le retour du “parrain” marseillais

Rédigé par lateigne (24actu) le 26 octobre 2011.

Jean-Noël Guérini est de retour à la tête du conseil général des Bouches du Rhône. Le patron de la fédération socialiste de Marseille, mis en examen pour prise illégale d’intérêt et qualifié de “parrain mafieux” par Arnaud Montebourg, a repris son fief en main au lendemain de la primaire socialiste et malgré un passif judiciaire considérable.

Mis en examen le mois dernier pour prise illégale d’intérêt, trafic d’influence et association de malfaiteurs, au terme d’une enquête au long cours qui a vu depuis plusieurs mois son frère Alexandre (décrit comme le “cerveau” du trafic d’influence) être mis en examen et temporairement emprisonné, Jean-Noël Guérini n’aura pas tardé à refaire surface.

Jean-Noël Guérini, qui a bénéficié du soutien actif de la quasi-totalité des éléphants socialistes (à l’exception notable et remarquable d’Arnaud Montebourg qui a eu le courage de défier une Martine Aubry très complaisante sur le sujet) aura donc effectué une fausse retraite de la vie politique.

Le sénateur et président du conseil général des Bouches du Rhône avait en effet annoncé après sa mise en examen qu’il se “mettait en congès du PS” et déléguait ses pouvoirs à la tête du département à son vice-président. Un peu plus d’un mois plus tard, qui selon Arnaud Montebourg est à la tête “d’un système mafieux” à Marseille a retrouvé toutes ses prérogatives.

On attend avec impatience la réaction de François Hollande sur le sujet… lui qui a toujours été si discret sur le sort de l’homme fort du Sud-Est.

Déjà une remarque sur cet article

  1. BoboSocKiller dit :

    Arrêtez d'attaquer Guérini, après tout, ce qu'il a fait n'est pas si grave, il a juste usé de son influence pour que des marchés publics soient attribués à son frère. Mais rien de sexuel, aucun scandale de fesses attaché à Guérini. De ce côté, il est blanc comme neige. Alors fichez-lui donc la paix à ce pauvre hère car ce ne sera ni le premier, ni le dernier socialiste à voler dans la caisse. Magouiller, tricher, mentir, c'est dans leurs gênes, ce n'est pas de leur faute. Voyez DSK, ca beaucoup plus grave, car avec lui, c'est scandale sexuel et détournement d'argent dans la même affaire. Envoi transatlantique de putes en Amérique payée par de l'argent d'Eiffage !!! Qu'en pensent les actionnairesz ? Quelles contreparties pour l'entreprise que le financement de parties fines d'un ex-grand de ce monde ? Ah, si seulement DSK avait été élu président de la République, on imagine de quelle façon il aurait renvoyé l'ascenseur à Eiffage. Guérini, tu n'es qu'un petit joueur et si tu veux vraimpent jouer au méchant, agresse sexuellement une femme et tu commenceras à faire peur.

Laisser un commentaire