/>

Charlie Hebdo : non au blasphème et au terrorisme islamique

Rédigé par lateigne (24actu) le 02 novembre 2011.

Si le numéro spécial de Charlie Hebdo consacré à l’Islam était une énième provocation anti-religieuse et blasphématoire de la gauche libertaire, la réaction violente de quelques islamistes qui ont cru bon de répondre à l’insulte en commettant un attentat est inacceptable et démontre la tentation de certains activistes islamistes d’imposer en France une conception “musulmane” de la vie sociale.

La liberté d’informer n’est pas celle d’insulter, de dénigrer et de tourner en ridicule les croyances les plus intimes d’autrui. Le numéro de Charlie Hebdo intitulé Charia Hebdo était une attaque gratuite envers l’Islam et les Musulmans, qui en rappelle hélas beaucoup d’autres à l’égard des Catholiques (sans que cela ait créé le même vent d’indignation), et que la justice devrait pouvoir sanctionner dans un Etat laïc où le gouvernement est censé protéger toutes les religions.

Ceci étant-dit, l’attaque terroriste à l’encontre du siège du journal satirique fait froid dans le dos et démontre qu’en 2011 en France, des groupes obscurantistes répondent par la violence aux provocations du débat d’idées (fut-il illégitime). Si les Musulmans de France, dans leur immense majorité n’ont pas à être mêlés à ces attentats, il serait illusoire de croire que ce ne sera pas le cas dans l’inconscient collectif.

De la même façon que le djihadisme d’Oussama Ben Laden a modifié en profondeur la perception de l’Islam à travers le monde, le fait que les Français se soient levés ce matin en voyant les images des locaux d’un journal, brûlé comme aux premières heures de l’Italie fasciste ou de l’Allemagne nazie, va forcément leur faire se poser des questions sur la capacité d’intégration de la minorité musulmane.

Si la communauté musulmane a pu à juste titre se sentir insultée par le numéro de Charlie Hebdo, si elle est totalement dans son droit en exprimant son indignation et sa colère face à ce torrent de blasphèmes, il n’en est pas moins indispensable que les Musulmans de France réalisent que la religion est le bouc-émissaire favori d’une certaine gauche qui porte en étendard son athéisme militant… et que dans un état de droit on ne saurait agresser physiquement les gens qui ne pensent pas comme nous.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. corinne dit :

    bonjour, excellent article, excellente analyese (enfin..), entièrement d'accord. De mon point de vue, c de la provocation pour se faire un peu (beaucoup) de pub et surtout de l'anti-musulman.. c du pur racisme, digne des provocations du fn. d'autant que l'ex directeur de charlie, Val, me semble-t-il n'a pas eu de scrupules à lyncher Siné, l'accusant d'antisémite !!! cherchez l"erreur….

    et je rajoute, que je vis dans un quartier-ghetto, et pour les "défenseurs de la république"… je les invite à nous aider à mettre en place une réelle mixité sociale, en commençant par "virer" les barbus qui proliférent et surtout leurs idées…. à bon entendeur… vive la france arc en ciel, une vraie mixité sociale, casser les ghettos : c un choix politique…

  2. muzikant dit :

    …voilà le résultat du laxisme, de la lâcheté de nos dirigeants envers ces populations moyen-ageuses qui leur donnent tous les droits, bien plus qu'aux nôtres – agir ou bien déjà trop tard ?? …

Laisser un commentaire