/>

Mariage homo : vers une Gay Pride républicaine ?

Rédigé par maximus (24actu) le 14 novembre 2011.

La célébration d’un mariage homosexuel illégal par un maire d’une petite bourgade proche de Perpignan stigmatise la dérive égotique et hédoniste d’une société où l’acte constitutif de la famille et du lien entre les génération est devenu une kermesse, pire un rite païen célébrant l’Amour-individu.

Qu’un maire français s’octroie le droit, en toute impunité, de célébrer un mariage illégal est un scandale en soi dont le gouvernement devrait avoir à répondre dans un état de droit. Mais derrière ce simulacre de mariage homosexuel, se cache une question plus profonde sur l’évolution de notre société.

Le mariage n’est-il qu’une fête ? Qu’une Gay Pride républicaine ou religieuse ? ‘état de décadence dans lequel se trouve aujourd’hui la France empêche de discerner un acte fondateur de la famille d’une vulgaire bacchanale avec de jolis clichés photos à mettre sur la cheminée.

Et qu’a-t-on entendu dans la classe politique face à ce double scandale qu’a été le mariage de Cabestany ? Rien ou si peu. A gauche, c’est le silence radio. Certes François Hollande s’est déclaré favorable à la légalisation du mariage homosexuel, mais est-ce une raison pour un homme qui veut devenir président de la République de tolérer que la loi soit piétinée de la sorte par un élu ?

A droite c’est guère mieux et personne à l’UMP ne s’est élevé contre cette mascarade. Seule Christine Boutin a eu le courage de remettre les choses en place et de rappeler quelques valeurs de bon sens en ces temps agités :

Le mariage est un fondement de notre société. Il est le point de départ de la construction de la famille, cellule qui structure la société et son développement. Malmener cette institution par la célébration d’un mariage entre deux personnes du même sexe, même si cette union n’a aucune valeur juridique, met en danger un pilier essentiel de notre modèle sociétal, dans un monde déjà déboussolé qui a besoin plus que jamais de repères stables.

Le mariage est trop important pour la survie de la société pour qu’un maire se fasse de la pub en tentant de le détruire et de le ridiculiser. Que les personnes favorables au mariage homosexuel débattent, tentent de convaincre, mais qu’ils arrêtent d’enfreindre les lois.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    L"‘état de décadence dans lequel se trouve aujourd’hui la France empêche de discerner un acte fondateur de la famille d’une vulgaire bacchanale avec de jolis clichés photos à mettre sur la cheminée."

    Question cliché, vous en connaissez un rayon chez 24heuresactu. C'est sur que chez les hétéro purs souche, on ne verrait pas ce genre de "mascarade".

    Mais ça fait toujours joli à droite de s'indigner devant un exemple de mariage gay alors qu'on célèbre des centaines de mariage "régulier" par an en France. On a raison d'avoir peur.

    Personnellement, je connais des bons français qui se sont mariés devant le maire pour de simples et basses raisons financières et administratives. Ca aussi, ça fait de beaux clichés à mettre sur la cheminée.

  2. Adam dit :

    Je sui asssez d'accord avec Denis.

    Pour ce qui est des clichés et des préjugés, 24heuresactu mérite de figurer dans le guiness des records!

    Est il utile de précisé que, contrairement a ce qu'affirme le "journaliste" auteur de cet article, ce mariage n'était pas illégal, car non enregistré à l'Etat civil?

    "Le mariage n’est-il qu’une fête ? Qu’une Gay Pride républicaine ou religieuse ? ‘état de décadence dans lequel se trouve aujourd’hui la France empêche de discerner un acte fondateur de la famille d’une vulgaire bacchanale avec de jolis clichés photos à mettre sur la cheminée."

    L'état de décadence? POur votre information, une famille, des parents ont avant tout pour but d'ELEVER un enfant, et pas forcément de le créer. Sinon, on peut tout de suite retirer l'adoption de nos loi.

    Secondo, ce n'est pas parce que ceux que l'on peut voir aux gay pride font la fête, qu'il le font tous les jour. Faisons un peu d'anglais si vous voulez bien. Gay Pride. Littéralement, " la fiérté d'être gay". Et sauf erreur de ma part, quand on est fier de quelque chose, on ne défile pas dans la rue en ralant.

    Quand a l'allusion a Mme Boutin, et sa citation,… Pas de parti pris, n'est ce pas? IL est loin le temps où l'on croisait des journaliste objectifs…

    Ce que vous ne comprenez visiblement pas, c'est que l'ouverture du mariage aux homos, n'est pas une facon de"ridiculiser ou détruire" le mariage. C'est avant tout rétablir la justice pour une partie de la population qu'il y a encore quelques décennie, on condamner aux même titre que les pédophile (Ainsi, l'insulte "PD" que l'on entend souvent pour parler des homos, n'est autre que le raccourci pour pédéraste, autrement dit pédophile)

  3. blablabli dit :

    un tel article me donne froid dans le dos. Comme si les homosexuels ne faisait de leur vie qu'une fête liée à leur sexualité. ça me glace le sang de lire de telles absurdités pleines de clichés et de préjugés venues d'un autre temps.

    merci Denis et Adam. Il n'y a rien d'autre à ajouter.

  4. Pierre Aljou dit :

    Merci de ne plus utiliser des images caricaturales pour illustrer la question politique du mariage gay.

Laisser un commentaire