/>

BHL : le communautarisme dangereux de “l’engagement juif”

Rédigé par lateigne (24actu) le 22 novembre 2011.

Aucun journaliste n’a pris la peine de le relever, mais la petite phrase de Bernard Henri-Lévy, expliquant devant le Crif qu’il s’était engagé en Libye “en tant que juif”, est un condensé de ce communautarisme qui mine la République française tout en faisant germer idées reçues et fantasmes antisémites.

On peut aimer ou pas BHL. On peut penser ce que l’on veut de son action politique lors du soulèvement contre le régime de Kadhafi et de son activisme pour engager la France dans une opération militaire à l’étranger… Mais que ce même BHL explique ouvertement que cet engagement public de la France a été motivé par sa judaïté est tout bonnement inacceptable.

La politique de la France ne se décide pas en raison des convictions religieuses ou identitaires des personnes en ayant la charge… ou pire, pouvant les influencer comme l’a fait BHL avec Nicolas Sarkozy. Il s’agit-là d’une dérive dangereuse qu’une Nation souveraine comme la France ne doit pas se permettre.

Mais au-delà de ce scandale sur les motivations d’un engagement militaire de la France, se pose la question plus profonde du communautarisme assumé de BHL. L’antisémitisme est certes un problème bien réel dans notre pays, en particulier dans les banlieues, où les Juifs servent bien souvent de boucs-émissaires des frustrations ambiantes.

Mais pourquoi alors se lancer dans une sortie médiatique qui ne peut que donner du grain à moudre aux pourfendeurs du “lobby juif” et autres “anti-sionistes” patentés ? Pourquoi porter sa judaïté dans un espace public où elle n’a rien à faire et quand de telles déclarations ne peuvent être perçues que comme de l’arrogance, voire une preuve de “l’influence” omnipotente des juifs de France.

Autant de fantasmes ravivés par un BHL dont la tête a encore passablement enflé depuis qu’il s’est transformé en guerrier anti-Kadhafi (depuis ses beaux quartiers parisiens tout de même). Et tant pis pour l’immense majorité des juifs de France qui devront en payer les pots cassés.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    "La politique de la France ne se décide pas en raison des convictions religieuses ou identitaires…"

    dans ce cas, arrêtez tout de suite de soutenir Christine Boutin et Marine Le Pen…

  2. Karim dit :

    au moment ou beaucoup dans le monde arabe se posent encore des questions sur ce qui a motivé l'engagement de l'occident en Lybie, BHL leur apporte une réponse…

    allez lire les réactions sur la presse arabe, et vous comprendrez tout le mal qu'il fait avec cette déclaration insensée…

  3. Lili du bassin dit :

    On peut critiquer BHL pour son ego surdimensionné mais pas pour la Libye.

    Lui au moins s'est engagé, a été sur le terrain, au plus fort de l'encerclement de Misrata, à fait du lobbying sur Sarkozy, a présenté les chefs de la religion à Sarkozy et Mme Clinton, on ne sait pas à quel point cela a contribué a convaincre les chefs d'état à agir, mais au moins lui a fait quelque chose, a donné son maximum.

    Et vous qu'avez vous fait pour aider la liberté en Libye ?

    On peut dire la même chose pour son action avec le commandant Massoud.

  4. notre équipe dit :

    @lili

    Totalement d'accord sur le fond. Sauf qu'en mêlant sa judaïté à son action, il envoie un message communautariste troublant et prend les Juifs de France en otage pour faire sa pub.

  5. Lopa dit :

    C'est vrai qu'avec plus de 60 000 morts il a donné son maximum le BHL… Non mais sérieusement vous croyez encore à tous ces mensonges concernant la soit-disant insurrection du peuple libyen ? AUCUNE preuve n'a été apporté pour confirmer la mort de civils libyens par Kadhafi. Je vous conseil à tous un petit documentaire qui en dit long sur les vraies causes de la guerre. Tapez dans google : "la guerre humanitaire"

  6. maxime dit :

    Bande d'incultes, arrêtez de croire tout et n'importe quoi. Le peuple lybien ne s'est JAMAIS soulevé, aucun mouvement de contestation, RIEN DU TOUT. C'est une mascarade complète. C'est un peu comme la guerre du golfe mais en version "on va aider un peuple opprimé". Quel est donc l'intêret de l'occident de dépenser des ressources militaires pour aller aider le "peuple lybien". C'est une occupation complète, il n'y a aucune preuve d'un soi disant mouvement de contestation ou de révolution. Vous croyez vraiment n'importe quoi. Khadafi était certes un dictateur mais cela fait 40 ans que le peuple lybien vit avec. Rien qu'a voir la tête des "rebelles" vous pouvez vous rendre compte que c'est n'importe quoi : aucune organisation, des jeunes de rue à qui on a donné un fusil, ils commettent de véritables massacres… De plus je répète qu'il n'y a jamais eu de révolution. L'occident retourne occuper l'Afrique… Et vous devant votre télé, vous qui critiquez toujours tout ce qui n'est pas français, il suffit que la télé vous dise que c'est une bonne action et là vous êtes de tout coeur avec les lybiens. Mais il y a une justice dans ce monde, tôt ou tard tout se paiera.

  7. Deckard dit :

    Sur qu'à voir ces "combattants" tout juste capables de tirer des rafales de kalachnikov en l'air en se roulant par terre, on a du mal à croire à ce soulèvement.

Laisser un commentaire