Crif : le PS peut-être antisémite, les Verts, c’est sûr !

Rédigé par lesoufflet le 22 novembre 2011.

Dans une tribune publiée sur le site officiel du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), son président, Richard Prasquier, s'inquiète du retrait de candidatures de nombreux juifs de gauche pour les prochaines législatives. Selon lui, les Verts sont antisémites et le PS s'en rapproche dangereusement.

Dans une tribune publiée sur le site officiel du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), son président, Richard Prasquier, s’inquiète du retrait de candidatures de nombreux juifs de gauche pour les prochaines législatives. Selon lui, les Verts sont antisémites et le PS s’en rapproche dangereusement.

Dans cette tribune déroutante, publiée intégralement ci-dessous, Prasquier commence par lister, énumérer des juifs, ce qui n’est pas franchement dans l’esprit de la république française (au moins depuis Vichy)…

Ensuite, il sous-entend que les socialistes sont antisémites, mais sans vraiment l’assumer (“Il est tentant de parler d’antisémitisme, certains l’ont déjà fait et je me garderai de les suivre.”), avec une belle maîtrise de la langue de bois.

Pour ce qui est des Verts, leur antisémitisme est acquis d’après le président du CRIF : “la détestation d’Israël dont malheureusement les Verts ont absurdement fait un de leurs étendards”.

Sur le fond des propos, il semble juste de constater un glissement antisémite de la gauche et plus particulièrement de l’extrême gauche sur fond de conflit israélo-palestinien. On commence par défendre la Palestine et on fini par véhiculer progressivement les pires stéréotypes antisémites (complot judéo-maçonnique, main mise sur les médias et les banques, les juifs n’aiment que l’argent…).

Sur la forme, cette tribune est proprement scandaleuse de communautarisme et d’auto-stigmatisation. Les personnes citées par Prasquier ne sont-ils pas élus de la République, d’un parti avant tout ? C’est justement ce genre de prise de parole qui donne du grain à moudre aux antisémites de tous poils. Pour tout républicain qui se respecte, l’appartenance à une communauté ne doit pas être à l’origine d’un combat politique. Si les personnalités politiques citées étaient élues au nom du judaïsme et pour le judaïsme, il serait d’ailleurs logique que le PS les évince…

Imaginons qu’un évêque prenne la parole pour exiger plus de catholiques élus par la République ? On en entendrait des réactions indignées…

Pour élargir le problème, on peut dire que cette position inquiétante illustre le dangereux paradoxe de la discrimination positive et de l’influence croissante des communautés dans notre démocratie : en luttant au nom d’une communauté particulière, on ne fait que la mettre au banc de la société, que la stigmatiser un peu plus et qu’exacerber les tentions communautaires.

Voici donc la tribune de Richard Prasquier sur les juifs et la gauche pour les prochaines législatives :

“Les négociations entre le PS et EELV (les Verts) pour le choix des candidats d’union aux prochaines élections législatives ont abouti à l’éviction de Serge Blisko (6e circonscription, 13 et une partie du 14e), de Tony Dreyfus (5e circonscription 10e et une partie du 3e où Martine Billard élue écologiste a rejoint Jean Luc Mélenchon) et de Danièle Hoffman Rispal (6e circonscription, 11e et une partie du 20e). Un autre « évincé » est Daniel Goldberg (sixième circonscription de la Seine Saint Denis, Aubervilliers-Pantin, pour faire la place à Elisabeth Guigou). Cécile Duflot serait candidate dans la circonscription de Danièle Hofmann ; dans celle de Serge Blisko, on parle, à la place de Yves Cochet, député européen, de Yves Contassot, réputé être parmi les plus virulents des antisionistes du parti écologique.
L’effet d’affichage des noms des évincés est désastreux. Il est tentant de parler d’antisémitisme, certains l’ont déjà fait et je me garderai de les suivre. Je pense que nous n’en sommes pas là. Les situations internes des uns et des autres sont différentes, comme le sont d’ailleurs leurs liens avec le judaïsme, la communauté juive organisée ou l’Etat d’Israël.
Ce que je sais néanmoins, c’est que plusieurs de ces « évincés » sont garants, dans leur histoire assumée personnelle et familiale, d’une mémoire des persécutions et des luttes communes dont nous ne pouvons accepter qu’elle soit rangée au rayon des vieilles lunes à honorer du bout des lèvres. Plusieurs sont, dans cette agglomération parisienne où la représentation politique juive diminue de façon progressive, des ponts avec la tradition socialiste. Cette tradition historique doit être préservée sans céder aux sirènes de la détestation d’Israël dont malheureusement les Verts ont absurdement fait un de leurs étendards. Les choix effectués par le PS seront perçus par la communauté juive comme allant dans le même sens.”

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    "L’effet d’affichage des noms des évincés est désastreux. Il est tentant de parler d’antisémitisme, certains l’ont déjà fait et je me garderai de les suivre. Je pense que nous n’en sommes pas là."

    visiblement, chez 24heuresactu, on en est sûr…

  2. Lili du bassin dit :

    C'est peut être un nettoyage des amis de DSK, maintenant qu'il ne sert plus a rien au PS.

    Il faut se souvenir qu'une grande partie des gens qui ont voté le statut des juifs pendant la seconde guerre étaient socialistes voir même communistes. Le premier ministre de Pétain: Pierre Laval fusillé à la libération était socialiste, Mussolini lui même était cadre du parti socialiste italien avant de fonder son propre parti.

    Le parti nazi français à été fondé par un ancien maire communiste

    Et le parti d'Hitler s'appelait "Parti national socialiste".

    On peut s'interroger aussi sur le parcours pendant la guerre de François Mitterrand ou du père de Jospin (exclu du Ps après la guerre), du maire socialiste de Bordeaux (condamné a 10 ans d'indignité nationale pour collaboration)…

    Les fachos ne sont pas toujours ceux à qui 'on pense.

  3. parmentier dit :

    Qu'aurait-on dit, et moi le premier, si au lieu de 4 élus aux noms à consonance juive, le P.S. avait évincé 4 élus arabes tout aussi français et républicains que les juifs ? la réponse est dans la question !

  4. Liou dit :

    @Lili

    Le parti nazi s'appelait "national-socialiste" alors tous les gens se disant socialistes sont des héritiers du nazisme… ça c'est de l'argumentation.

    Je suis pas au PS, mais cette attaque est ridicule. Pour qui se prend le CRIF (qui représente qui au fait ?) pour formuler de telles accusations sans fondements ?

    Est-ce qu'on se pose la question du fachisme anti-asiatique en comparant le nombre d'asiatiques en France (presque autant que les juifs) avec le nombre d'élus asiatiques ? Non même pas au Crif.

    Le PS a négocié des accords avec les verts, la moitié des "cas" dont on parle vont dans ce sens, et je doute que les "juifs" évincés se sentent victimes d'antisémitisme.

  5. MINDREN dit :

    Mon avis, qui va faire hurler, est que l'Islam et les Musulmans sont de tous les débats, ils divisent les pays, les partis politiques, les quartiers, les familles…les politiques français sont tenus de se positionner pour ou contre Israël, pour ou contre l'immigration (en sachant que la majorité des immigrés viennent de pays arabes, pour ou contre l'Islamisation de la France et du monde…c'est insupportable, et il serait temps de réagir…ils sont très doués pour se faire passer pour des victimes ou au contraire la solution à 'notre civilisation décadende'!!!ce qui est un comble quand on voit comment évoluent les pays arabes en général, il n'y a rien que l'on puisse envier…c'est une certitude que la France est en train de devenir anti-sémite à grande vitesse, et c'est comme c'est dit dans l'article, en réaction à une position pro-palestinienne (encore victimisation)….c'est super inquiétant, pas seulement pour les juifs, toute notre société est en train de glisser vers une acceptation de l'islam et une acceptation de s'attaquer à tout ce qui s'oppose aux musulmans….

    • Minorité 2012 dit :

      Bonjour,

      Je n'arrive pas à comprendre ton commentaire Mindren, tu fais un amalgame. Explique moi pourquoi tu rapproches l'article ci-dessus et les arabes , l'immigration , les musulmans ou l'islam.
      Serais-tu du FN ou un fan de Guéant ? auquel cas te fatigue pas , j'ai compris…

      • OEIL VIF dit :

        @Minorite 2012
        C’est pourtant tres facile a comprendre, je ne vois pas ou est la difficulte. La planete entiere sait que Hollande demande officiellement aux musulmans de voter pour lui. DONC, d’apres vous que se passet-il ??? Eh bien le marche qui a sans doute etait conclu sous la table c’est que Hollande doit se debarasser de tous les juifs s’il veut avoir les voix mes muzz. Est-ce que c’est claire Minorite 2012 qui restera peut-etre minorite s’il ne comprend pas !!!!!

Laisser un commentaire