Affaire(s) DSK : le retour de la théorie du complot

Les conspirationnistes de tous poils s’en régalent depuis des mois. Les scandales sexuels qui s’enchaînent autour de l’ancien champion socialiste depuis son arrestation à New York ont déclenché une ribambelle de théories du complot comme on n’en avait plus vu depuis le 11 septembre. Dernière en date : le blackberry de DSK aurait été hacké et des employés du Sofitel auraient entamé une “danse de célébration” après son arrestation.

Les théories du complot ont cela d’amusantes qu’elles permettent en juxtaposant deux ou trois éléments hétérogènes et sans liens évidents, d’effacer les réalités les mieux établies. Que s’est-il passé dans le Sofitel de New York ? Dans la garçonnière de Paris avec Tristane Banon ? Avec les prostituées du Carlton dont certaines évoquent des violences ? Rien n’a d’importance puisque de toute évidence il ne s’agit que d’un piège.

Un piège rudement bien ficelé (comme toujours dans ces cas-là, puisque les barbouzes du sarkozysme sont parvenus à faire arrêter en toute discrétion l’un des hommes les plus puissants du monde sur le sol américain. La perfection du coup et sa réussite totale (DSK étant hors-course pour la présidentielle) prouve d’ailleurs que l’esprit machiavélique de Sarkozy se cache derrière le complot.

Mais cette mécanique parfaitement huilée (on imagine aisément que Brice Hortefeux et Claude Guéant, les deux cerbères de la Sarkozie, étaient de la partie) est tombée sur un os. Ou plutôt une “danse de célébration” (dont il faudra peut-être éclaircir le concept) de deux employés du Sofitel, qui prouve à coup sur l’innocence de DSK et et la machination diabolique de la mafia UMP.

Si vous ajoutez à cela une documentaliste de l’UMP qui transmet à DSK des informations sur le fait que son blackberry aurait été hacké, le doute n’est plus permis. Et les errances sexuelles sordides du DSKgate promettent d’exploser au nez du pouvoir façon Watergate ! Ou alors on nage (encore une fois) dans le plus pur délire médiatique…

Pour rappel, 24heuresactu, premier média francophone à relayer l’information de l’arrestation de DSK, avait fait l’objet de rumeurs et de théories du complot aux premiers jours de l’affaire DSK. Même si les faits semblent accablants, nous continuons à nier notre implication dans cette barbouzerie !

On vous recommande

A propos de l'auteur notre équipe

6 réactions à “Affaire(s) DSK : le retour de la théorie du complot”

  1. Cela pue un coup de la gauche Française. comme leur programme est nul et qu'ils n'ont aucune idée, ils tapent sur le gouvernement.

    c'est voyous de gauche, pendant 5 ans ont cracher leur haine sur Monsieur notre président, et cette année où ils doivent proposer quelque chose comme ils sont nuls ils font de la politique de caniveaux…. remarqué cela ne change pas.

  2. Le complot… Comme si un gars aussi intelligent que DSK allait se faire "hameçonner" par une femme de chambre.

    Michel ROCARD a tout dit en déclarant que ce type était un malade. Tout le reste n'est que conjecture.

  3. 12h51. Brian Yearwood, responsable engineur de l'hôtel Sofitel, entre dans la suite 2806.

    C'est exactement le moment de la désactivation du système de géolocalisation du BlackBerry de DSK, qui de suite a disparu..

    Est-ce qu'il a enlevé la batterie ? Qu'il s'explique ..

    12h56. Diallo est rejointe par Brian Yearwood.

    13h03. John Sheehan, directeur de la sécurité chez Accor à New York, reçoit un coup de téléphone chez lui, à Washingtonville (Etat de New York). Depuis sa voiture, il appelle un numéro de téléphone commençant par 646, préfixe américain.

    13h33-6. Brian Yearwood et l'homme non identifié qui a accompagné Diallo au bureau de sécurité de l'hôtel, se congratulent.

  4. Comment s’appelle ce journaliste? : Edward Epstein. Qui est il ? : un ami du sieur Michel Taubman, le zélé biographe de DSK… Rien à ajouter !!!!

  5. Bonjour, je m'appelle Grégoire Chiliac, je suis un ancien élève d'Acheçè et je suis un actif militant socialiste à la section bobo du PS Nord du 16ème arrondissement.

    Je me réjouis qu'enfin tout le monde admette et reconnaisse ce que j'ai toujours dit dès le début de l'affaire DSK (voir mes autres commentaires), c'est qu'il s'agit d'un immonde complot ourdi par Nicolas Sarkosy himself. En effet, j'ai eu Dominique comme prof (oui, ça vous surprend, je sais, j'étais assez proche de lui, c'était un ami, Dom, si tu me lis, coucou et gros bisou) et je peux vous certifier qu'il n'a aucun mauvais penchant et est complètement dénué de perversité.

    Certes, il a un peu entrepris vigoureusement une vingtaine d'étudiantes de Dauphine dans l'arrière salle après les cours, mais à part cela, rien de bien méchant, juste des gauloiseries de bon aloi quand on est un gentleman stressé par un emploi du temps overbooké (quand on est surchargé, c'est bien connu, il convient de décharger de temps en temps).

    Mais quand on est le premier économiste de France, que dis-je, du Monde, on peut bien se permettre quelques gateries de temps en temps, non ?

    Bref, moi, Grégoire Chiliac, ancien élève de la plus grande école de commerce de France, diplômé de Pionce-Sot, moi qui ait aussi refusé de réussir l'ENA (de peur d'avoir un trop brillant avenir) et qui préfère aujourd'hui végéter, grâce à mon génie ignoré, en gérant d'une main de velours ferragineux un gentil forum d'étudiants, bref, mon humble personne doué d'une certaine exceptionnalité, moi, le "penseur des beaux faubourgs", IL, GREGOIRE CHILIAC lui-même, vous l'affirme haut et fort, mon ami Dominique n'est ni un queutard invétéré ni un obsédé de la moumoutte féminine ou de l'oeil du diable. Ce sont ces salaud de l'UMP qui l'ont fait tomber en lui jetant dans les pattes une soubrette trop affriolante pour qu'il puisse résister. Rien de pervers en lui, il a juste le braquemart qui le démange un tant soit peu et le garçon est juste un rien fougueux quand s'agitte une jupette à proximité. Un chouilla vicieux peut-être, surtout en vieillissant, car les (bonnes) occasions se raréfient (elle était moche sa hongroise du FMI…). Mais donnez lui une chamelle et il fera avec.

    Allez Dominique, tiens bon la voile (non, pas la vapeur, il ne mange pas de ce pain là), on les aura ces enfoirés de l'UMP. Tu était trop brillant pour la Fance, Snif, mon ami Domi, nous ne te méritions pas. Et dire que nous avons maintenant Flamby…. Quelle humiliation!

    Signé Grégoire Chiliac, un esprit libre dans un corps dégénéré au service de la pensée puissamment conformiste des petits minets libérés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.